Baccalauréat 2021 Les candidats et parents d’élèves vivent dans un bain d’anxiété

 Si durant les examens, les élèves étaient seuls à subir le stress face à leurs copies, cette fois-ci les parents baignent eux aussi dans la même angoisse à quelques jours de la proclamation des résultats.

C’est avec une boule à l’estomac que les candidats au Baccalauréat attendent l’affichage des résultats. Une angoisse qui va crescendo, au fur et à mesure que le jour J approche. «Je ne dors pas, je ne mange pas, ma délivrance n’aura lieu que quand mon fils aura décroché son Baccalauréat », confie Samia, une mère de famille dont son fils unique est candidat au Baccalauréat D cette année, au lycée d’Efoulan, dans le troisième arrondissement de Yaoundé. Son mari n’est pas mieux loti puisque, lui aussi subit, les affres de l’attente qui dure… dure.

Une source de l’Office du Baccalauréat du Cameroun a affirmé et réaffirmé que les résultats seront affichés cette semaine sur son site internet. Plus la date approche, plus les candidats ainsi que leurs parents sont impatients de voir le nom leurs enfants mentionné dans la liste de ceux qui ont réussi. En attendant, les candidats essayent par tous les moyens de se divertir pour oublier, même pour un laps de temps, la date des résultats. Certains optent pour la plage et d’autres pour les jeux vidéo dans les cybers. «Les seuls moments où je ne pense pas au jour de l’affichage, c’est lorsque je prends ma console et je joue pendant des heures», nous a confié Amine, un candidat croisé dans un cyber dans un quartier Damas.

Certains d’entre eux préfèrent se convertir en vendeurs, surtout en cette période de vacances où l’activité commerciale bat son plein. C’est le cas de Hamza, un candidat, qui garde le magasin de son père afin de s’occuper des clients plutôt que des résultats du bac. « J’ai demandé à mon père de m’occuper du magasin pour changer les idées et penser à autre chose que les résultats du bac surtout en cette période du Ramadhan», a déclaré Hamza, tout en ajoutant qu’ « on a beaucoup de clients alors je ni pas trop de temps pour penser au jour de l’affichage».

Rester à la maison, c’est synonyme de stress et d’angoisse, car les parents sont encore plus angoissés qu’eux. Alors le meilleur moyen d’échapper à cette situation, c’est de se trouver en dehors du cocon familial.

Elvis Serge NSAA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 + 7 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR