Yaoundé - 10/08/2020

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Cameroun : 1510, le numéro vert pour signaler tout cas suspect du Coronavirus

Pour mieux interagir avec la population, le ministre de la santé publique, Dr Manaouda Malachie a communiqué ce numéro et appelle la population à s’en servir pour tous cas détectés.

 La propagation du Coronavirus fait paniquer le monde entier. En effet, aucun pays n’est épargné. Si le foyer a été découvert en Chine, la vitesse de contamination inquiète de plus en plus. L’ouverture des frontières et la collaboration étroite entre la Chine et le Cameroun sont une sonnette d’alarme pour les pays africains et le Cameroun en particulier d’activer les dispositifs de sécurité. De ce fait, un comité de crise vient d’être créé.   

Dans une interview accordée au poste national, le ministre de la santé Dr Manaouda Malachie affirme que « le risque est modéré du fait que nous n’avons pas encore eu de vol direct entre notre pays et la Chine.»  « Mais nous ne devons pas croire que nous sommes à l’abri éventuel d’une importation de  ce virus» a-t-il ajouté dans son propos. Il est de bon ton que le Cameroun soit préparé, d’où la multitude de mesures édictées par le gouvernement pour une éventuelle suspicion. Tous les acteurs sont mobilisés. « À la suite d’une concertation élargie avec les partis et les différents acteurs du système de santé camerounais, la première mesure qui a été prise, est de s’assurer de la probable détection précoce des cas qui surviendraient » ajoute le patron de la santé.

Ces initiatives viennent du président de la république rappelle le Minsante, « le président de la république a instruit le renforcement sur toute l’étendue du territoire national et particulièrement dans les points d’entrées aéroportuaires et portuaires, la surveillance épidémiologique.» Et si jamais un cas se présente, le Cameroun a des moyens techniques et humains pour une riposte. « Nous disposons d’un plan de préparation et de réponse à la grippe pandémique qui a déjà été mis en branle. Nous avons la ressource humaine disponible, la logistique, nous avons identifié certaines formations sanitaires qui pouvaient prendre en charge ces cas » confirme Dr Manaouda. De plus des caméras thermiques ont été commandées et vont être placées pour pouvoir surveiller la température thermique de ceux entrent dans le pays.

Selon les experts, bien que ne disposant pas d’un traitement spécifique disponible, les symptômes sont pour la plupart un état grippal accompagné d’écoulement nasal ainsi que de la fièvre, des douleurs à la gorge. Ce virus cause des infections respiratoires qui peuvent aller d’un simple rhume à des pneumopathies sévères. Dans cette optique, le ministre de la santé lance un appel à tous ceux qui présenteraient la toux ou des difficultés respiratoires ayant séjourné en Chine ou étant entré en contact avec une personne venant de la Chine de se présenter dans les centres de formation pour une prise en charge optimale.

  Avec une propagation rapide, le coronavirus se développe principalement chez les animaux et affecte l’homme en contact étroit avec ces animaux. Les mesures d’hygiène préconisées sont notamment le lavage des mains, éviter de se toucher le nez,  la cuisson correcte des viandes. Il faut noter que le coronavirus a été découvert pour la première fois chez les humains dans les années 60.

Ariane MAKAMTE

Laisser un commentaire

19 − neuf =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR