Cameroun: Dr Manaouda Malachie recommande le port obligatoire de masque aux élèves

D’après les chiffres révélés hier, par le Dr Linda Esso dans cadre du point de presse quotidien de la lutte contre le Coronavirus, 525, soit 6,6 % des jeunes  âgés de moins de 20 ans ont été infectés au Covid-19 depuis le début de la pandémie dans le pays. Parmi ces jeunes personnes infectées, la majorité, soit 74,6% sont dans la tranche d’âge des 10 à 19 ans, et 14,2 % d’entre eux sont âgés de 5 à 9 ans. 
Au regard de ses chiffres,  le ministre de la Santé publique prescrit le respect des mesures barrières et le dépistage en milieu scolaire.

Lire l’extrait de la déclaration.


Sept mois après la survenue des premiers cas de COVID-19
dans notre pays, la stratégie gouvernementale de riposte nous a
permis non seulement d’enregistrer des résultats confortables
mais aussi et surtout de renforcer le système de santé tout entier
et en particulier la surveillance épidémiologique afin de
reprendre de manière quasi-normale le cours de la vie, à tous les
niveaux, dans les différents secteurs.
C’est ainsi que durant cette première semaine de reprise des
enseignements et tout le long de l’année, les protocoles
sanitaires élaborés par le Ministère de la Santé Publique, en
collaboration avec tous les secteurs concernés, notamment celui
de l’éducation, devront être appliqués scrupuleusement afin de
traquer, tester et traiter tous les cas de Covid 19.

En faisant l’état des lieux des données sur la contamination des
jeunes et enfants par la covid 19, on se rend compte qu’en date
du 30 septembre 2020, sur les 14 476 cas confirmés par PCR au
Cameroun depuis le début de l’épidémie, 525, soit 6,6 % des
cas sont âgés de moins de 20 ans. Parmi ces jeunes personnes
infectées, la majorité, soit 74,6% sont dans la tranche d’âge des
10 à 19 ans, et 14,2 % d’entre eux sont âgés de 5 à 9 ans. Les
enfants de moins 05 ans quant à eux sont les moins touchés
avec 11,2 % des cas. Aucun décès n’a été enregistré
heureusement chez ces derniers.
Ceci dit une attention particulière doit être portée par tous à ces
derniers qui sont pour la plupart au niveau de l’enseignement
secondaire. Malgré le fait qu’ils fassent en général des formes
asymptomatiques ou peu sévères et qu’ils ne décèdent pas
autant que les adultes, ils peuvent transmettre la maladie à leurs
parents et leurs enseignants.
Il est donc plus que nécessaire de continuer de veiller au respect
des mesures barrières par tous, notamment le port du masque
obligatoire pour les élèves du secondaire et les enseignants, le
lavage des mains avec l’installation des dispositifs dédiés à cet
effet au sein des établissements et le respect de la distanciation
physique. Mais aussi il est primordial d’assurer le dépistage et le
traitement précoce des cas, en recherchant les signes d’alerte
(toux, fièvre, difficulté respiratoire, fatigue…) chez toute
personne suspecte.
Afin de veiller à l’adhésion des élèves à toutes ces mesures, la
sensibilisation sur la COVID-19 doit se poursuivre dans les
lycées et collèges par les enseignants et les clubs santé qui ont
déjà été formés par nos équipes à ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × deux =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR