Yaoundé - 29/09/2020

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Cameroun : l’Administrateur du Fonds régional pour la promotion de la Santé du Centre limogé

Dr. Akono Emane Jean-Claude a été relevé de ses fonctions le 31 Janvier 2020. Cette décision a été prise lors de l’assemblée générale du Groupement d’intérêt public(Gip) Fonds régional pour la promotion de la santé au Centre qui s’est tenue dans une salle de réunion à la Croix rouge. Une destitution qui intervient suite aux nombreuses accusations et reproches observées dans la gestion de ladite structure.

C’est un bien triste anniversaire pour le Dr.Akono Emane Jean-Claude. Du 31 janvier 2018 au 31 janvier 2020, cela fait deux ans qu’il a occupé le siège d’administrateur au Fonds régional pour la promotion de la santé du Centre. Malheureusement, ce jour d’anniversaire a été le dernier pour lui à ce poste. Il est 15 heures lorsque suite aux nombreuses accusations qui ont été portées à son égard au cours de son mandat à la tête du Groupement d’intérêt public(Gip)Fonds pour la promotion de la Santé (Frprs) du Centre, les membres présents à la réunion présidée par le gouverneur du Centre, Naseri Paul Béa, ont voté en majorité pour sa destitution au poste d’administrateur.

Accusés de violer les réglementations du Fonds, d’entretenir un circuit de vente parallèle du médicament, d’entretenir des relations de complicité et de complaisance avec le Comité de Gestion du Fonds, de licenciement du personnel, d’accorder de grands privilèges pécuniaires et avantages spéciaux aux personnes qui sont dans ses bonnes grâces et de recruter sans avis du chef du Comité de gestion pour ne citer que ceux-là, le Dr.Akono dans son apologie n’a pas manqué de soulever les difficultés rencontrées dans son mandat à la tête du Fonds et des réalisations qui ont été faite jusqu’ci, bien que cela n’ai pas suffit à donner une meilleure image au Fonds:«  A mon arrivée au Fonds, je trouve un climat social très délétère, un partenariat désarticulé et un conflit épistolaire à tous les niveaux. Il n’y avait pas d’état financier depuis 2015. J’ai commencé par analyse de la situation, faire un état des lieux. Sur le plan de l’économie du Fonds, il gravitait autour d’un endettement excessif et des dépenses incontrôlées. Les dettes étaient énormes, tant les dettes prestataires que les dettes fournisseurs. Aujourd’hui on a pu relever les caisses du Fonds.il n’avait pas de visibilité, pas de site en ligne, ni adresse électronique, mais aujourd’hui nous disposons d’un site en ligne et boite postale » renseigne t-il.

L’acte de destitution prenant effet immédiat, le désormais ex-administrateur est retourné dans son bureau pour récupérer des effets personnels. Son personnel accouru pour témoigner leur soutien moral à leur patron, a permis à ce dernier de confier les derniers dossiers en cours de traitement entre les mains du Président du comité de gestion, Nana Ntse Jean Calvin. Quelques dizaines de minutes ont suffit au Dr. Akono pour rassembler ses effets et lever l’encre. Derrière lui, un personnel attristé qui garde le souvenir d’un père, d’un administrateur mal compris.

Brenda Ngoufack

Laisser un commentaire

quatre × 4 =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR