Yaoundé - 19/02/2020

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Cameroun : plus de 3 millions d’enfants à vacciner contre la rougeole et la rubéole

Le Ministère de la Santé publique a lancé hier une campagne nationale de vaccination de suivi contre la Rougeole et la Rubéole, couplée à l’introduction de la deuxième dose du vaccin combiné Rougeole-Rubéole dans le Programme Elargi de Vaccination au Cameroun qui va se dérouler du 04 au 08 décembre 2019.

Les pouvoirs publics se mobilisent pour vaincre la rougeole.

3 278 416, c’est le nombre d’enfants à vacciner durant ladite campagne.  « Tous les enfants âgés de 9 à 59 mois recevront gratuitement les doses du vaccin contre la rougeole et la rubéole tandis que les enfants de 0 à 59 mois prendront la vitamine A et seront déparasiés avec le Mebendazole. La vaccination sera organisée aussi bien en stratégie fixe dans les formations sanitaires qu’en postes temporaires (chefferies, écoles, gares routières etc.) dans les 10 régions du pays», explique Dr Manaouda Malachie, ministre de la Santé publique.  

La rougeole est une maladie causée par un virus et très contagieuse qui se manifeste par la fièvre suivie d’une apparition de boutons sur le corps, et souvent accompagnés d’autres signes comme le nez qui coule, la toux, les yeux rouges et larmoyants. Le virus de la rougeole se transmet d’une personne à l’autre par les crachats de la toux et des éternuements, les mains ou les objets contaminés par des sécrétions du nez ou de la gorge (jouets, mouchoirs, etc.). Les complications que peut provoquer la rougeole sont la surdité, la diarrhée, la pneumonie, les infections de l’œil et de l’oreille. La rubéole quant à elle, est une maladie qui présente certains signes semblables à la rougeole (éruption de boutons) et qui entraîne souvent les malformations chez le nouveau-né avec des dommages au niveau du cœur, des yeux et du cerveau.

Vaincre l’épidémie

Le personnel de santé engagé et disponible.

Cette campagne va se dérouler au moment où 42 districts de santé sur 189 sont en épidémie de rougeole. Le but du pays est d’atteindre et de maintenir l’objectif d’élimination de la rougeole, de limiter l’incidence des malformations congénitales dues à la rubéole, et d’accélérer les progrès pour contrôler ces deux maladies potentiellement mortelles. « En effet, l’OMS tire la sonnette d’alarme dans un communiqué adressé aux états membres le 25 Novembre dernier. La rougeole revient en force. Aujourd’hui nous observons une résurgence mondiale de la rougeole. Le nombre de cas de rougeole signalés a doublé en 2018 par comparaison à l’année 2017 », rappelle Dr Phanuel Habimana, Représentant de l’OMS au Cameroun. Le continent africain est de plus en plus touché.  « Dans la Région Africaine, 13 pays sont actuellement en épidémie de rougeole dont 4 pays en Afrique centrale : Cameroun, Tchad, République Centrafricaine et la RDC. L’épidémie la plus grave est actuellement en RDC avec plus de 250 000 cas de rougeole et plus de 5000 décès dues à la rougeole », précise le Représentant de l’Oms au Cameroun.

Relever la vaccination de routine

Il est clairement établi que la vaccination contribue à la réduction de la mortalité chez les enfants âgés de moins de 5 ans. Après cette campagne, le ministre de la Santé publique, Dr Manaouda Malachie invite tous les parents de continuer à faire vacciner tous leurs enfants de moins d’un an en se rendant dans la formation sanitaire la plus proche contre toutes les maladies pour lesquelles le pays dispose de vaccins: Tuberculose, Poliomyélite, Diphtérie, Tétanos, Coqueluche, Hépatite Virale B, Infections à Haemophilus Influenzae type b, Infections à pneumocoque, Rougeole-Rubéole, Fièvre Jaune et Diarrhées à Rotavirus

D’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la multiplication des activités de vaccination a permis de baisser le nombre de décès dus à la rougeole de 550 100 en 2000 à 89 700 en 2016, soit une réduction de 84%. Au Cameroun, entre 2000 et 2017, le nombre de décès d’enfants de moins de 5 ans dus à la rougeole est passé de 5208 à 146. Sur cette période, la vaccination a ainsi contribué à diminuer de 97% les décès d’enfants. Il n’existe pas de traitement spécifique de la rougeole. On peut seulement traiter ses symptômes (fièvre, écoulement nasal, conjonctivite…). C’est pourquoi il est important de se faire vacciner pour se protéger contre la rougeole.

Une mobilisation de tous les acteurs

Dr Phanuel Habimana, Représentant de l’OMS au Cameroun face à la presse.

Face au faible taux de la couverture vaccinale systématique au Cameroun, le gouvernement et l’OMS appellent à l’engagement de chacun.  « Nous devons tous encourager et continuer la vaccination des enfants en dehors des campagnes et durant les campagnes de vaccination. C’est le lieu de remercier la SOCAPED, la Société Camerounaise de Pédiatrie, dont le Président Honoraire le Professeur Tetanye Ekoe a largement relayé les résolutions de leur 15ème congrès tenu récemment à Kribi. Résolution par lesquelles la SOCAPED apporte son soutien sans réserve à la campagne lancée ce jour. Merci aux associations qui soutiennent la vaccination, comme l’AJC-Prosanté, l’Association des Journalistes Scientifiques et  Communicateurs pour la Promotion de la Santé au Cameroun, pour leur engagement multimédia », dixit Dr Phanuel Habimana.

Le seul moyen efficace de prévenir la rougeole et la rubéole est la vaccination de tous les enfants.

Joseph MBENG BOUM

Laisser un commentaire

9 − sept =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR