Yaoundé - 10/08/2020

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Cameroun : premier cas confirmé au Covid19 à Guider, le Nord en branle

Depuis la découverte d’un cas de coronavirus, le 18 avril 2020 dans la ville de Guider, Département du Mayo-Louti, les autorités sanitaires de la région ont perdu le sommeil. Entre la désinfection des services, la recherche des contacts, la prise en charge du cas, la région déploie sa stratégie contre le Coronavirus.

La région du Nord est désormais en épidémie. Elle est la 8ème région du pays contaminée. Depuis le dépistage du 1er cas, le 18 avril, l’équipe du district  de santé de Guider a procédé à la désinfection des bureaux, des services de la justice et le domicile du concerné à qui l’on a demandé de rester en quatorzaine strict! « Jusqu’ici, il est à symptomatique (ne présente aucun signe). Nous attendons instamment l’équipe de la délégation et Mme le délégué régional de la santé  qui est je pense déjà en route pour une réunion et éventuellement un état des lieux », rassure le Dr Prince Eugène Bayebane, chef de district de santé de Guider.

« Nous en avons profité pour faire la liste linéaire des contacts du cas positif (il faut dire que cette liste n’est pas exhaustive étant donné que le M. est dans la ville depuis le 21 Mars et étant une autorité de la ville, il a eu des contacts plus ou moins étroits avec l’autorité administrative, ses collègues et bon nombre de personnes) », prévient Dr Prince Eugène Bayebane.

Dès le début de cette pandémie, la région du Nord a activé le Système de Gestion de l’Incident (SGI) pour la réponse à l’épidémie au Covid19. Elle est coordonnée par Jean Abate Edi’i, Gouverneur de la région du Nord. L’ objectif de cette activation vise : la  détection précoce de  tous cas suspects ; d’assurer le diagnostic dans de bref délais ; assurer la prise en charge immédiate d’éventuels cas ; assurer la mise en place des mesures de prévention et contrôle de l’infection ; assurer une bonne coordination multisectorielle des activités de préparation et de  réponse et une bonne information de la population et des différents détenteurs d’enjeux nationaux et internationaux.

« A ce jour, le niveau de préparation est optimale avec toutes les activités préparatoires menées jusqu’ici (mais il reste le renforcement de capacités des équipes de districts, besoin en masque, ambulance EIIR uniquement) le reste, c’est le SGI qui est activé les Équipes formées. Le dépistage se fait encore au cas par cas donc uniquement pour les cas suspects. Le CPC annexe de Garoua fait le test moléculaire. Le centre de prise en charge en cours de construction et au besoin le Gouverneur a instruit la réquisition du stade de Roumde Adjia pour servir de centre de prise en charge », affirme Dr Leila Djamilatou, Délégué régional de la Santé publique du Nord.

Pour l’heure, le Cameroun compte 1017 cas confirmés, 305 guéris, 176 hospitalisés,  33 oxygènothérapie et 42 décédés.

« Nous devons renforcer l’observance des mesures barrières édictées et surtout le port obligatoire des masques. Protégeons-nous! Protégeons les autres! Soyons responsables », rappelle le ministre de la Santé publique, Dr Manaouda Malachie.

Joseph Mbeng Boum

Laisser un commentaire

2 × 2 =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR