Yaoundé - 29/05/2020

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Lutte contre la Covid-19 : Le lamido de Maroua annule la prière de fin du ramadan

Le contexte Covid 19 serait à l’origine de cette sage décision de sa majesté El Hadj Bakary Yerima Bouba.

A Maroua, on compte 20 cas confirmés de malades de Covid-19. Au jour le jour, la maladie se propage dans les communautés. Dans certaines mosquées de Maroua, le port du masque est encore un casse-tête chinois. Beaucoup de fidèles musulmans s’entêtent à aller dans les lieux sacrés sans la protection. Pire la distanciation et le quota de 50 personnes par mosquée n’est pas respectés. « Nous avions constaté que plusieurs fidèles musulmans ne portent pas le masque à la mosquée, la pandémie se propage à Maroua ; il fallait éviter le pire » explique le lamido de Maroua. Dans le communiqué lit-on : « le lamido informe tous les fidèles musulmans de la ville de Maroua et ses environs de l’annulation de la prière de l’Aid el Fitr marquant la fin de la prière du jeun de ramadan au champ de prière de Dougoi ». Une décision qui fait des mécontents : « je suis surpris qu’on annule la prière du jeun de ramadan, pourquoi après avoir jeuné pendant un mois vers la fin on vient prendre une tel décision. Pourtant, les bars sont ouverts, les boites de nuit, les églises. A mon avis, il fallait exiger aux fidèles musulmans d’aller à la mosquée ce jour avec son masque. Dommage pour cette décision » souligne MoktarAdji. Ainsi, tout imam allant à l’encontre de cette quelconque décision sera interpellé par les forces de l’ordre qui sont garants des mesures barrières de lutte contre le coronavirus durant cette période de crise sanitaire.

 La communauté musulmane de la ville de Maroua devra donc se recueillir en famille pour la prière du jeun de ramadan. Le respect de certaines mesures va s’accommoder à l’initiative : le lavage des mains, la distanciation et le port systématique du masque. Une chose pas facile à digérer, la plupart aspire se rendre en campagne pour la prière. « Je compte me rendre à Miskine pour la prière, ce sera ingrat de ne pas prier à la mosquée. Au moins là-bas, nous sommes à l’abri » souligne Yaya. Aucune visite dans les familles en prélude à la fête du ramadan ne sera tolérer également. Le lamido interdit les visites en famille. Les parents sont interpellés par le lamido de Maroua à retenir les enfants à la maison. Soucieux de la santé des fidèles musulmans de Maroua, cette décision de sa majesté El Hadj Bakary YerimaBouba permettra de réduire le risque de prolifération du Covid-19. Celle-ci préservera les vies en évitant des regroupements facteurs de la propagation de la maladie qui a déjà fait endeuillés des familles à l’Extrême-Nord. Après un mois de prière et supplication à Dieu pour la guérison des malades du Covid-19 et la recherche d’un médicament efficace, la communauté musulmane de Maroua espère qu’Allah va exaucer leur prière.

Martin Kalaina

Laisser un commentaire

1 × quatre =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR