Centre Pasteur du Cameroun – Le laboratoire d’analyses médicales reçoit l’accréditation ISO 15 189

La cérémonie d’inauguration de l’espace accueil-vaccination rénové et l’accréditation du l’laboratoire d’analyses médicales du Centre Pasteur du Cameroun (CPC) s’est tenue le 18 décembre 2020. Cérémonie que présidait le ministre de la Santé Publique, Dr Manaouda Malachie en présence du représentant pays du de l’OMS au Cameroun et plusieurs autres personnalités parmi lesquelles le Directeurs Général du CPC Elisabeth Carriel.

Après le laboratoire hygiène et environnement qui est accrédité ISO depuis 2012 pour l’analyse microbiologique des eaux et des aliments, c’est au tour du laboratoire d’analyses médicales de recevoir la précieuse accréditation internationales ISO 15 189 pour ses activités de sérologie et virologie des hépatites. « Mais une accréditation n’est jamais acquise définitivement. Là encore son maintien nécessitera de ne jamais relâcher les efforts qui ont permis de l’obtenir » souligne le Pr Elisabeth Carriel, directeur général du  Centre Pasteur du Cameroun.

D’après le Pr Elisabeth Carriel, l’accessibilité à tous est présente et visible au travers des réductions importantes sur le prix des analyses médicales qu’offre le CPC à de nombreuses catégories de populations, dont les plus fragiles comme les enfants, les personnes âgés ou les malades hospitalisés. L’amélioration du service offert aux patients s’est traduite l’année dernière par l’ouverture du laboratoire d’analyses médicales 24h/24 et 7 jours / 7. «  Il est maintenant possible de venir à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, dimanche compris, au Centre Pasteur pour effectuer ses analyses médicales ou retirer ses résultats » précise le directeur du Centre Pasteur.  Une fois les analyses faites, pour éviter des allers-retours et des pertes de temps inutiles pour récupérer les résultats, une nouvelle application est également en train d’être mise en place. Dès que le résultat est disponible, cette application enverra un sms sur le téléphone du patient ou du praticien pour l’informer que, via un mot de passe sécurisé, il peut accéder à une plateforme dédiée et télécharger directement ses résultats. Il ne sera plus nécessaire de se rendre au Centre Pasteur.

En outre grâce à des financements CTR, et malgré des retards des travaux, l’espace Accueil-vaccination du Centre Pasteur a finalement pu être rénové. Il faut remarquer que ce renouveau ne s’est pas limité à des coups de pinceaux sur les mûrs ou à du mobilier plus neuf. Ce renouveau concerne toute la chaine de service, pour un accueil plus humain, un environnement plus agréable et moderne, et des temps d’attente moins longs. « Ces temps d’attente à l’enregistrement étaient auparavant en moyenne de 2 heures (mais pouvaient être beaucoup plus longs). Grâce aux changements structurels et organisationnels que nous avons mis en place, le temps d’attente moyenne aux enregistrements est maintenant inférieur à 1/2heures » indique Elisabeth Carriel. Il faut également noter que pour le retrait des résultats d’examen, le temps d’attente est maintenant de moins de 1/4heures. Un autre axe d’amélioration concerne la qualité des analyses médicales. Grâce à un plateau technique moderne et à un personnel très comptent, la qualité des analyses médicales faites au Centre Pasteur est unanimement reconnue au Cameroun.

Pour ces rénovations et améliorations, le ministre de la Santé Publique, Manaouda Malachie a félicité l’équipe dirigeante et le personnel du Centre Pasteur pour le travail qui est fait et l’atteinte de certains objectifs qui  vont désormais faciliter le séjour des patients dans ce centre de référence au Cameroun. « Je croix que nous somme là dans le cadre de l’amélioration de la modernisation de la gouvernance au niveau du Centre Pasteur du Cameroun. Je rappel cette institution est la pièce maitresse de notre système de santé aujourd’hui. Et si le Chef de l’Etat a pu avoir les résultats qu’il a pour le Covid-19 ; c’est parce que le Centre pasteur a été là en premier » indique le ministre de la Santé Publique. Concernant le laboratoire, Dr Manaouda Malachie a souligné que les attentes sont encore beaucoup plus importante « il y a des pants qui restent encore à être certifiés. Nous avons demandé à la direction générale de pouvoir tout mettre en œuvre, de faire davantage d’effort afin que nous puissions certifier toute la chaîne » a-t-il souligné. C’est un grand travail à faire mais le ministre de la Santé Publique fait confiance aux capacités de tout le personnel du Centre Pasteur. Pour cela, il a tenu à réitérer le soutien non seulement du ministère de la Santé mais aussi du gouvernement, sans oublier l’appui des partenaires.

Désiré EFFALA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − treize =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR