Yaoundé - 22/01/2019

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Comment faire tomber la fièvre avec ou sans médicament?

Si votre enfant est capable de tolérer la fièvre, il n’est pas toujours nécessaire de la faire baisser immédiatement. Le plus grand inconvénient de la fièvre est l’inconfort qu’elle génère. Cet inconfort peut se traduire par de la douleur et de l’irritabilité. Cependant, si votre enfant se sent mal ou s’il a des douleurs, vous pouvez avoir recours aux médicaments contre la fièvre.

Les pédiatres recommandent habituellement l’acétaminophène (Tylenol®, Tempra®, Atasol®, Panadol®, Abenol®). Si votre enfant a plus de 6 mois, vous pouvez lui donner de l’ibuprofène (Advil®, Motrin®) sur avis médical. Ces deux types de médicaments ont une efficacité comparable. Ils sont offerts sous forme liquide, en comprimés croquables ou en suppositoires. Cependant, utilisez toujours l’acétaminophène en premier lieu.

Ne donnez pas d’ibuprofène à un petit de moins de 6 mois et ne donnez jamais d’acide acétylsalicylique

(Aspirine®, AAS, etc.) à un enfant ni à un adolescent.

En plus d’abaisser la température et d’être un antidouleur comme l’acétaminophène, l’ibuprofène a des propriétés anti-inflammatoires. Il peut donc être utile lorsque l’inflammation cause des symptômes importants (dans le cas d’une otite ou d’une amygdalite, par exemple).

L’ibuprofène est cependant un peu plus irritant pour l’estomac. C’est pourquoi il est rarement recommandé de l’utiliser en premier lieu. Il n’y a aucun avantage à utiliser ces deux médicaments de façon alternée, sauf sur avis médical. N’administrez jamais d’acétaminophène et d’ibuprofène en même temps afin d’éviter les risques de toxicité additionnée.

Sur les boîtes d’acétaminophène et d’ibuprofène, la dose de médicament à administrer est indiquée en fonction de l’âge et du poids de l’enfant. Afin de donner la bonne dose de médicament à votre enfant, fiez-vous à son poids, et non à son âge.

N’excédez jamais la dose recommandée.

Consultez un médecin si votre enfant prend de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène depuis 3 jours et que la fièvre persiste.

Voici quelques mesures simples qui soulagent un enfant fiévreux :

  • Offrez à votre enfant un environnement calme et propice au repos, car toute agitation peut faire augmenter sa température.
  • Faites-lui porter des vêtements légers et bien secs. Cela permet d’évacuer naturellement la chaleur par la peau et la transpiration. S’il frissonne, couvrez-le légèrement jusqu’à ce que les frissons s’arrêtent.
  • Donnez-lui souvent à boire afin d’éviter qu’il ne se déshydrate, par exemple de l’eau, de la soupe, une préparation à base de gélatine, etc.

Évitez de lui donner des boissons comme le cola, le thé, les boissons pour sportifs et les jus de fruits. Ne donnez pas de liquide froid à un enfant de moins de 10 mois.

  • Maintenez la température de la pièce entre 21 °C et 23 °C (entre 70

°F et 73 °F).

  • Passez une débarbouillette d’eau tiède sur le corps de votre enfant si vous croyez que cela l’aidera à se sentir mieux. Assurez-vous toutefois de lui avoir donné auparavant un médicament qui fait tomber la fièvre.

Évitez les frictions à l’alcool, les bains d’eau froide ou tiède, les bains de glace et l’utilisation d’un ventilateur, car ces mesures pourraient accentuer l’inconfort de votre enfant en le faisant frissonner.

  • Ne le forcez pas à manger s’il refuse la nourriture ou s’il mange moins que d’habitude.

Dans le cas d’une infection bactérienne

Si votre enfant souffre d’une infection bactérienne (ex. : otite, pneumonie, pharyngite, infection urinaire), la prise d’antibiotiques aidera grandement à la guérison de la maladie. Il est toutefois possible que la fièvre persiste de 2 à 3 jours. Si votre enfant fait toujours de la fièvre 3 jours après le début du traitement antibiotique, consultez un médecin à nouveau. Il s’assurera qu’il n’y a pas de complications et que l’infection ne résiste pas à l’antibiotique prescrit.

Les convulsions fébriles

Les convulsions fébriles sont un phénomène fréquent et rarement dangereux. Elles touchent environ

2 % à 5 % des enfants âgés de 6 mois à 5 ans. Le phénomène est impressionnant et rappelle une crise d’épilepsie. Mais là s’arrêtent les ressemblances. La convulsion fébrile typique liée à la fièvre dure, en général, de quelques secondes à  quelques minutes.

Elle est souvent due à une montée brusque de la température corporelle, causée par une infection virale relativement banale. Pour cette raison, un enfant qui fait déjà 40 °C

(104 °F) souffrira rarement d’une convulsion fébrile. Il en est de même pour un enfant qui fait de la fièvre depuis plusieurs jours.

Consultez toujours un médecin dans les quelques heures qui suivent une convulsion ou rendez-vous à l’urgence.

Comment prévenir?

La fièvre est un moyen de défense contre les infections. Par conséquent, la meilleure stratégie préventive consiste à prendre des mesures d’hygiène qui minimisent les risques d’infection.

Jean Turgeon, pédiatre, CHU

Sainte-Justine

Laisser un commentaire

Catégories

Visiteurs