Yaoundé - 30/09/2020

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Coronavirus au Gabon: le comité de pilotage rassure

L’état de santé du seul cas détecté au Gabon et tester positif à ce jour est désormais hors de danger et se porte bien grâce à la formation et à la technicité des professionnels de l’équipe médical de l’hôpital d’instruction des armées Omar Bongo Ondimba. L’assurance a été faite au cours d’un énième point de presse du porte-parole du comité de pilotage de riposte contre le coronavirus le Dr Guy Patrick OBIANG NDONG au ministère de la santé du Gabon ce 16 mars 2020.


Alors que plusieurs pays africains enregistrent la multiplication des cas de coronavirus sur leur territoire, et mettent en place des stratégies de riposte, le Gabon par son comité de pilotage ne ménage aucun effort dans ses multiples stratégies de riposte. De la sensibilisation au confinement, ce sont plusieurs mesures qui sont chaque jour annoncée par le gouvernement et expliquer par le comité de pilotage qui tient à rassurer les populations sur l’état de santé du seul cas zéro détecté jusqu’à ce jour au Gabon « 4 jours après la déclaration du COVI-19 au Gabon, notre jeune compatriote de 27 ans qui fut déclaré premier cas se porte bien, et à part ce cas sur les différentes investigations qui sont mener par le COPIL il n y a pas d’autre cas déclaré de COVI-19 au Gabon à ce jour. Nous étions à la Gabon Oïl Compagni ou nous avons pu identifier 8 personnes qui ont été en contact avec notre compatriote et parmi ces personnes 3 sont hospitalisées car elles présentaient quelques symptômes et 5 sont en observation au centre hospitalier universitaire de Libreville. Des prélèvements ont été réalisés et pour le moment nous attendons les résultats du CIRMF. Et en ce qui concerne les premiers prélèvements effectués sur les membres de la famille du premier et unique cas de COVI-19 dans notre pays, nous sommes rassurés des résultats négatifs et toute fois, d’autres prélèvements seront encore effectués dans les tout prochains jours pour s’assurer de cette négativité. » A déclaré le Dr Guy Patrick OBIANG NDONG le porte-parole du COPIL au cours de ce point de presse.


En rappel, dès l’annonce de cette pandémie, les pouvoirs publics ont immédiatement mise en place un numéro vert et gratuit le 1410 « Nous avons des personnes qui nous appellent de façon très régulière, Nous avons reçu à ce jour au centre d’appel 14421 appels téléphoniques avec pour principales questions comment se transmet la maladie et quelles sont les mesures de préventions contre cette maladie. D’autres personnes par méconnaissance des symptômes de la maladie se déclarent infecter au COVI-19, je tiens ici à préciser que l’heure n’est pas à la plaisanterie par ce que ces personnes empêchent celles qui ont de véritable préoccupations à avoir accès à l’information. Pour cela 3 centres de référence sont en activité face à cette pandémie, il s’agit du CHUL, l’hôpital d’instruction des armées d’Akanda, et l’hôpital d’instruction des armées Omar Bongo Ondimba. Pour ce qui est du port du masque comme nous constatons un peu partout dans la ville, je tiens également à préciser que les masques sont conseillés pour le personnel médical et les personnes contaminées et non pour les personnes saines. La durée de vie d’un masque est de 2 à 3h après il s’infecte et risque de causer des problèmes à celui le porte toute la journée. il est important de vous annoncer que nous avons eu un apport du gouvernement chinois qui nous a donner la recette qui leur a permis d’inverser la courbe évolutive de l’épidémie de COVI-19. Ils nous ont donné les protocoles thérapeutiques sur lesquels nous travaillons actuellement pour permettre aux professionnels de la santé qui prennent en charge le COVI-19 d’être mieux outiller, c’est l’exemple d’une coopération agissante. » A ajouté le porte-parole du COPIL.


Plus de 80% des personnes atteintes du COVI-19 guérissent, 15% de personnes évoluent vers une forme sévère et 3 à 5% des personnes décèdent. Les mesures d’hygiènes appropriées restent et demeurent la seule arme de protection contre cette pandémie, à savoir : se laver les mains avec de l’eau et du savon ou un gel hydro alcoolique, se moucher avec un mouchoir à usage unique, éternuer dans un pli du coude, se tenir à distance des personnes qui présente des symptômes de toux, se saluer sans se serré la main, nettoyer les objets et les surfaces souillées.
Saint clair KENGUE

Laisser un commentaire

14 − neuf =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR