Yaoundé - 10/08/2020

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Covid19 : le gouverneur lève la cacophonie autour du premier cas confirmée à l’Extrême-Nord

Depuis le 29 Avril dernier, la région de l’Extrême-Nord enregistre son premier cas de malade de coronavirus qui suscite des polémiques.

C’est par un  tweet du ministre de la Santé publique (Minsante), Dr Manaouda Malachie, publiée hier que l’on apprenait que l’Extrême-Nord entre dans la danse des cas confirmée de covid 19. « Le contact tracing est en cours », c’est le terme  qui va laisser bon nombre de personnes dans le suspens. Est-ce un doute sur ce premier cas de covid19 à l’Extrême-Nord ? Dans quel département se trouve le malade ? D’où vient-il ? Pourquoi un tracing en cours ? Le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakary ; président de la cellule de veille de riposte contre le covid 19 est sorti de sa réserve. « La région de l’Extrême-Nord à enregistrer son premier cas le mercredi 29 avril dernier. La victime est âgée de 48 ans révolu, un citoyen camerounais résidant à Maroua. Pour l’heure, il a été mis à la disposition des responsables sanitaires pour sa prise en charge médicale ». Le tracing de l’entourage du malade avec qui ce dernier est entrer en contact suit son cours. Le gouverneur de l’Extrême-Nord a saisi l’occasion pour exhorter la population de l’Extrême-Nord à redoubler de vigilance. « Le port du masque est primordial, c’est réel la maladie est à Maroua protégeons nous » souligne Midjiyawa Bakary.

A Kousseri, trois cas suspects ont été enregistrés ce même 29 Avril 2020, il s’agit de deux Tchadiens et 01 Camerounais. Le directeur de l’hôpital régional annexe de kousseri, Docteur  Souleymanou Yaya nous rassure qu’il ya pas de cas de covid 19 pour l’instant. «  On n’a pas encore de cas de covid 19 à Kousseri, nous avons actuellement un cas suspect et nous attendons le résultat du test de confirmation » nous répond le directeur. Les mesures de lutte contre le coronavirus à l’Extrême-Nord montent sur le créneau. Trois points de contrôle des voyageurs mis sur pied : Magada, Gakle et Frolinat ; le personnel de santé est déployé pour les tests avec le thermostat. Dans les artères de la ville de Maroua, la police vérifie le port des masques par la population. Les radios communautaires sensibilisent en langue locales. Le premier cas de coronavirus enregistré dans la région de l’Extrême-Nord n’est plus une farce. Malgré les efforts conjugués des pouvoirs publics, l’heure est à la mobilisation de toutes les parties prenantes dans cette partie septentrionale du Cameroun. Une synergie qui permettra de barrer la route au covid 19 à l’Extrême-Nord.

                                                                                                                            Martin Kalaina

Laisser un commentaire

13 − cinq =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR