Humanitaire: Habiba Issa épse Yanga pour une Croix-Rouge rénovée

Alors que le renouvellement de l’instance de gouvernance nationale est prévu pour le 12 juin 2021, un visage et pas des moindres se démarque. Il s’agit de Habiba Issa épse Yanga,  femme déterminée et engagée à redonner un nouveau visage à la Croix-Rouge gabonaise. Son expérience avérée et son impressionnant curriculum vitae sont des atouts indéniables pour la gestion efficiente de la Croix-Rouge gabonaise. 

Plus que quelques jours, et les 9 délégués provinciaux de la Croix-Rouge gabonaise iront aux urnes pour renouveler le bureau de l’instance nationale. Au rang des candidatures l’on note la présence fort remarquable d’une femme. Elle relate son parcours : « Il y a un peu plus de 9 ans maintenant, j’adhérais à cette institution humanitaire en tant que volontaire. Je garde le souvenir de la découverte d’activités de terrain, notamment celles de sensibilisation dans les ménages, d’hygiène et assainissement dans les quartiers. Cette interaction m’a permis de comprendre la place privilégiée du volontaire dans le Mouvement Croix-Rouge. Ensuite, mon expérience en qualité de membre m’a permis de participer à la vie organisationnelle de notre institution successivement en tant que Présidente du Comité local du 2e arrondissement de Libreville et membre du Conseil National de Direction. 


Devenue Conseiller Juridique de la Société Nationale, j’ai participé à de nombreuses activités nationales et internationales. En effet, j’ai représenté l’institution à plusieurs reprises aux réunions statutaires du Mouvement où j’ai interagi avec d’autres conseillers juridiques, toute chose qui m’a permis de comprendre que la base de toute institution forte et résiliente réside dans le respect des fondamentaux du Mouvement et des règles édictées par chaque société nationale. A côté de mes prérogatives de Conseiller Juridique, j’ai eu le privilège de représenter le Président National à des rencontres hautement stratégiques. J’ai également, en qualité de Président du Comité d’organisation, avec l’ensemble des collaborateurs de la Direction Générale, ainsi que les volontaires, organisé la rencontre de l’ACROFA au Gabon.


Sans être exhaustive, ces expériences m’ont permis de recentrer mon engagement dans des activités valorisantes pour moi et utiles pour la communauté. Aussi, mes principales motivations sont avant tout le désir de me sentir utile et celui de m’investir dans une cause noble. Le fait de passer à l’action, de poser des gestes qui génèrent des retombées significatives et d’influencer positivement les causes qui me tiennent à cœur me procure un incroyable sentiment de satisfaction. le devoir d’affirmer l’idéologie du mouvement en donnant aux volontaires et aux membres leur place dans notre Institution constitue in fine le socle de mon expérience », a laissé entendre Habiba Issa épse Yanga.


Très déterminée et bien imprégnée des réalités de la Croix-Rouge gabonaise, Habiba Issa ne compte ménager aucun effort pour redonner un nouveau visage à la Croix-Rouge gabonaise. « Pour moi, avoir une Croix-Rouge forte et résiliente est la seule alternative qui s’offre à nous pour réduire notre dépendance au financement de l’Etat ou autres partenaires. Ainsi, les éléments qui soutiennent ma réflexion reposent sur trois choses: Une identification et une revalorisation des compétences volontaires; Le volontaire est la première ressource pour le développement de toute Institution humanitaire.  
Un développement des branches axé sur les capacités et des opportunités économiques locales. Chacune de nos localités regorge des spécificités sur lesquelles nous devons bâtir notre développement et initier des actions concertées avec les collectivités locales et les communautés pour mieux affirmer notre statut d’auxiliaire des pouvoirs publics dans tous nos domaines de compétences. Une offre de services de qualité dans la complémentarité et l’extension des programmes gouvernementales. Aujourd’hui, je suis persuadée que mon engagement a changé ma manière d’appréhender la vie de tous les jours, car je suis plus alerte sur le monde qui m’entoure et crois fermement qu’ensemble c’est possible », a-t-elle ajouté.
L’assemblée générale et les travaux de la Croix-Rouge gabonaise sont prévues les 10 et 12 juin prochain. Reste plus qu’aux électeurs de faire le bon choix, le choix de l’innovation.



Saint Clair Kengue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − 11 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR