Yaoundé - 21/08/2019

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Don de sang: 3600 poches de sang à collecter

C’est l’objectif que s’est fixé l’association ‘’Vie au Village’’ pour le compte de l’année 2019 à travers l’organisation des campagnes de collecte de sang dans la région du Centre au Cameroun.

 

« ’Pensez aux autres, pensez à vous » c’est le thème sous lequel l’association Vie au village a choisi de venir en aide au pouvoir public en organisant une campagne de don bénévole de sang : « Les objectifs de la campagne 2019 est d’apporter 3600 poches de sang à nos formations sanitaires. C’est une formation qui va se dérouler entre 12 et 18 mois. C’est une première campagne et l’idée est de démultiplier les occasions de don de sang. Cela représente à peu près 1% de la demande. Si l’association relève ce défis, on aura apporté une contribution significative à la demande nationale » renseigne Emilien Mvondo, coordonateur du programme de promotion de don de sang.

Le sang est un médicament que seul le corps produit. Mais du fait de sa rareté, il devient moins en moins accessible dans les formations sanitaires : « Des milliers de personnes meurent au Cameroun à cause du manque de sang. Le problème est grave et les données sont claires. On a besoin de 400 000 poches mais on retrouve à peine 90 000 poches. C’est une bataille que tout le monde doit livrer pour gagner au niveau national en donnant de son sang » confie la présidente de l’association ‘’Vie au village’’, Rosine Solano Andela.

Pour relever ce défis, de nombreux obstacles sont à traverser à savoir la peur et le manque de culture de don bénévole de sang : « Les défis ici sont beaucoup plus les mentalités. Nous refaisons un travail de sensibilisation et d’éducation parce qu’il n’y a pas une industrie pharmaceutique qui fabrique du sang. La seule industrie qui en fabrique c’est le corps humain. Si un individu ne donne pas de son sang, un autre ne pourra pas avoir une transfusion sanguine. Le principal défi est d’intégrer dans nos cultures le don de sang comme un acte de charité et de citoyenneté » ajoute le coordonnateur du programme de don de sang de l’association Vie au Village.

Rappelons-le, les produits sanguins interviennent dans la prévention des décès liés aux hémorragies ; dans la lutte contre le paludisme en cas d’anémie sévère de l’enfant, dans la prévention des infections transmissibles par transfusion sanguine ; de la prise en charge des patients souffrants d’affections chroniques telles que la drépanocytose ou encore des complications liées au cancer ; sans oublié la prise en charge des accidentés des voies publiques.

Réactions 

« J’invite les âmes de bonne volonté à donner de leur sang», Rosine Solano Andela, présidente de l’association vie au Village.

J’ai vécu des conditions vraiment difficiles dans mon enfance. Dans cette souffrance, j’ai reçu beaucoup d’aide de la part des associations et des religieux. Je me suis faite la promesse que si un jour je réussi à gagner mon pain, je le partagerai avec mon prochain. C’est pourquoi j’ai lancé l’association à but non lucratif ‘’vie au village’’ pour aider les autres à savoir les malades et les enfants anémiés, d’où le don de sang. J’invite vraiment tous les âmes de bonne volonté à venir donner leur sang.

«Donner du sang est un geste au centre de l’humanité », Adze Nambo, inspecteur de police de premier grade au commissariat de Mendong.

Je suis touché par l’action qu’entreprend la présidente de l’association vie au Village. Je me dis pourquoi ne pas prêter main forte à cette dame. Donner du sang est un geste que je juge être au centre de l’humanité. J’essai dans la mesure de mon possible de ramener les gens en forme ou encore en vie. C’est ce qui justifie cet acte de don de sang aujourd’hui. J’encourage cette initiative et si je vois quelqu’un, je ne manquerai pas à l’encourager à faire de même.

Brenda NGOUFACK

Laisser un commentaire

18 − sept =

Catégories

Visiteurs