Yaoundé - 04/08/2020

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Don du chef de l’Etat aux populations : les étudiants ignorés à Ngaoundéré

Les universitaires ont été surpris par la cérémonie de distribution de ces dons ce mercredi 06 mai 2020 où ils ont été mis de côté.

            C’est une colère noire qui a envahie les étudiants rencontrés au petit matin de ce mercredi, à quelques heures du lancement de la cérémonie de distribution du don du chef de l’Etat dans l’arrondissement de Ngaoundéré 3ème.  Bon nombre d’entre eux n’était même pas au courant de la tenue de la cérémonie de distribution qu’a présidée le gouverneur. Ces derniers digèrent mal leur oublie sur la liste des bénéficiaires de l’appui du président de la république dans la lutte contre le Covid-19. « Je ne comprends pas pourquoi les autorités n’ont pas pensé un seul instant aux étudiants. Nous étudiants, nous sommes aussi vulnérables, on a aussi besoin d’être aidé. Il y a juste 2 jours, un cas suspect a été annoncé à Dang, si l’administration nous incluait dans ce programme, on aurait compris qu’elle (administration) se soucie de nous, mais avec ce genre de comportement, je comprends que les étudiants sont justes bons pour les aider à remporter les élections », s’offusque Nelson, étudiant à la faculté des sciences économiques et de gestion de l’Université de Ngaoundéré.

les dons du Chef de l’Etat

            Dans le village universitaire, les endroits de rassemblement des étudiants restés sur place ne disposent pas de point de lavage de main. Ce qui fait sortir certains cop’s de leur réserve face à ce qu’ils qualifient d’injustice, « Ce sont les étudiants qui font tourner l’économie de l’arrondissement de Ngaoundéré 3ème et même de la ville de Ngaoundéré. Voilà un don, mais nous sommes écartés. C’est injuste. Le président de la république doit savoir que ceux qu’il a nommés ne pensent qu’à leur ventre. Avec ce genre de mentalité, le pays ne pourra pas atteindre son émergence », gronde de colère une étudiante.

            Sur le lieu de la distribution, aucun étudiant n’a été présent. Le don du chef de l’Etat est destiné aux services administratifs, les chefferies traditionnelles, les établissements scolaires, les centres de santé, les mosquées, les églises et quelques familles défavorisées. Rapprochés de l’équipe de la sous-préfecture, nos tentatives d’obtenir des informations ont été vaines, car la liste des bénéficiaires avait été arrêtées à l’avance.

            Selon des sources concordantes ayant requis l’anonymat, la commune a été associée à la commission de distribution juste pour assurer la logistique. Selon cette source, la mairie a été surprise par la liste des bénéficiaires fournie par la sous-préfecture. A en croire cette dernière, l’oublie des étudiants sur la liste des populations vulnérables traduit simplement le fait que le don ne pourrait pas suffire, d’où leur mise à l’écart.

En attendant de trouver une explication claire à cette mise à l’écart des étudiants comme bénéficiaires du don anti Covid-19, la colère des cop’s de Dang ne faiblit pas face ce qu’ils qualifient d’injustice à ciel ouvert.

Jean BESANE MANGAM, Correspondant Echos santé dans la région de l’Adamaoua.

Laisser un commentaire

12 − deux =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR