Yaoundé - 18/06/2019

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Election à l’Ordre des médecins du Cameroun : Dr Guy Sandjon unique candidat à sa propre succession

Il n’ y aura pas de changement à la tête de l’Ordre des médecins du Cameroun le 22 mars 2019. Dr Guy Sandjon, président de cette institution chargée du contrôle de la profession médicale depuis 9 ans, sera réélu sans surprise. Et pourtant, les médecins dénoncent des irrégularités manifestes visant à reconduire le bureau sortant pour un quatrième  mandat.  

 

« Après tous les tripatouillages du bureau du conseil sortant, le président Sandjon est l’unique candidat à sa propre succession. Ils ont pris toutes les dispositions pour empêcher une autre candidature à la présidence du Conseil de l’Ordre », déclare un médecin ayant requis l’anonymat d’un ton farouche.

 

Entre irrégularités, gestion du processus électoral de façon unilatérale, traduction au conseil de discipline des potentiels candidats au poste de président du conseil de l’ordre des médecins tels sont les motifs qui sont reprochés à l’équipe sortante du Conseil de l’Onmc par leurs confrères. « À la suite de la convocation de l’Assemblée Générale Élective, des irrégularités patentes ont été constatées dans le processus d’organisation des élections», écrit le Dr Oko dans une note d’informations rendu public le 12 mars 2019 au terme d’une rencontre au siège de l’Ordre.

 

Cette réunion fait suite à une correspondance adressée au président sortant, le 25 février 2019 pour attirer son attention sur l’impérieuse nécessité de garantir la transparence du processus électoral. Cette correspondance était par ailleurs assortie de propositions pratiques pour dissiper les soupçons désormais légitimes et ramener de la sérénité dans le processus électoral.

 

Du côté du Conseil de l’Ordre sortant, il assure avoir mis les textes qui réglementent le fonctionnement de ce regroupement en application. « Aucune candidature n’a été empêchée. Seules les candidatures qui ne respectent pas les normes ont été rejetées. Ce n’est pas de notre faute si les gens ne sont pas conformes à la réglementation en vigueur », dixit un membre du conseil.

 

Cette missive a donné lieu à  une réunion de concertation entre le Conseil sortant et le Collectif représenté par deux médecins : Dr Tchamfong et Dr Oko le 12 mars 2019. Au terme de la rencontre,  les parties ont relevé certaines “faiblesses” du “Code Électoral”, les résolutions suivantes ont été prises: les procurations des médecins absents le jour du scrutin s’établiront suivant les règles d’usage des administrations compétentes (commissariat,  etc). Les électeurs devront justifier  leur appartenance à leur collège électoral, c’est-à-dire celui des Fonctionnaires (note d’affectation, bulletin de solde récent), des Privés Laïcs (autorisation d’exercice en clientèle privée) et des Privés Confessionnels  (lettre d’engagement, contrat de travail).

 

Des membres du Conseil sortant et du Collectif devront se retrouver ce lundi 18 mars 2019 pour l’établissement des listes définitives. Quel que soit la situation actuelle, le Dr Guy Sandjon rempilera  son 4ème mandat.  Médecin chef de la Clinique de l’Aéroport de Douala, le docteur Guy Sandjon est l’un des pères du premier bébé éprouvette camerounais. Il est président de l’Onmc depuis le 31 mars 2010.

 

Rappelons que de 2010  à 2016, plus de 2155 médecins ont été inscrits (passant ainsi de 5882 en 2010 à 8200 médecins en 2016), plus de 165 autorisations délivrées depuis 2010, une nouvelle carte professionnelle numérisée gratuite, caducées et journaux gratuits, la mise en place de l’assurance décès et des  contrats avec Orange, MTN, Tangui, Tradex, Brussels airlines, Hotel Mont Febe, ASCOMA etc…

Pour ce qui est de la  formation médicale: on note la  fermeture des Instituts Privés d’Enseignement Supérieur (de 23 à 06 en 2016) ; l’instauration d’un concours unique avec numerus clausus (500 personnes) ;  l’introduction des cours d’éthiques dans les facultés de médecine ; le  renforcement de la collaboration avec les facultés de médecine et les sociétés savantes.

 

Joseph MBENG BOUM

Laisser un commentaire

vingt − trois =

Catégories

Visiteurs