Yaoundé - 13/11/2018

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Épidémie de Choléra au Cameroun: le bilan s’alourdit

Dans un point de presse accordé hier aux journalistes à Yaoundé, le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda a fait le point de cette épidémie.

Tableau récapitulatif de la situation de l’épidémie de Choléra au Cameroun au 17 septembre 2018

D’après les statistiques officielles, le pays a enregistré à ce jour, 332 cas suspects et 27 décès liés à l’épidémie du Choléra. Au cours d’une  visite de deux jours dans les régions de l’Extrême-Nord et du Nord, le Ministre de la Santé Publique qu’accompagnaient le Secrétaire d’Etat à la Santé Publique en charge de la lutte contre les épidémies et les pandémies et le Représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a évalué la situation du choléra dans lesdites régions respectivement les 13 et 14 septembre 2018.

André Mama Fouda s’est rendu dans certaines formations sanitaires qui ont abrité des patients souffrant de choléra. il s’est dit satisfait de la riposte car au cours de cette descente sur le terrain (Hôpital de district de Guider et de Pitoa), tous les patients hospitalisés avaient regagnés leur domicile.

Pour comprendre le choléra clique sur ce lien http://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/cholera

 

Le ministre camerounais de la Santé publique en visite dans le septentrion pour s’enquérir de la situation de l’épidémie de choléra

Il faut aussi noter qu’au cours de cette visite de travail, l’Organisation Mondiale de la Santé à remis un don de deux hors-bord (canal léger propulsé par un moteur) et des kits de traitement du choléra au Ministre de la Santé Publique. Ces hors-bord ont été remis aux responsables de santé des districts de Lagdo et de Mada. Le Minsante a prescrit une meilleure utilisation de ce matériel qui permettra d’aller vers les îles pour une stratégie avancée et servira en même temps de moyens de transport pour référer les malades (femmes enceintes et enfants).

Le ministre de la Santé publique appelle à une prise de conscience collective. le choléra est une maladie évitable. Il est conseillé de respecter les règles d’hygiènes. Se laver les mains avant chaque repas,  après les toillettes, avant de nourir l’enfant entre autres. Ces petits gestes sauvent la vie.

 

Joseph MBENG BOUM, Journaliste, expert en communication de santé

Laisser un commentaire

Catégories

Visiteurs