Yaoundé - 17/04/2019

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Fête de la jeunesse : le Laby et l’Ajc-Prosanté sensibilisent et dépistent les Ist à Yaoundé.

Le Laboratoire d’analyses biologiques de Yaoundé (Laby) en partenariat avec l’Association des journalistes scientifiques et Communicateurs pour la Promotion de la Santé au Cameroun (Ajc-Prosanté), organisent dans ses locaux et pendant un mois une campagne intense de dépistage et de sensibilisation contre les maladies sexuellement transmissibles.

10 % et 4,3%  sont respectivement les taux de prévalence des hépatites virales le des infections à Vih/Sida selon les dernières études de Camphia. La tranche d’âge la plus touchée est la jeunesse d’un côté et de l’autre les femmes. En effet, ce sont les jeunes entre 15 et 25 ans qui sont sexuellement actifs sont la cible principale des Ist. De plus, certaines maladies comme la chlamydia trachomatis qui évolue en sourdine et ne présente aucun symptôme dans les 70% des cas laisse des séquelles irréversibles comme la stérilité ou la cécité. Cependant, c’est partant de ce constat que le Laby a décidé d’organiser une campagne durant laquelle, son personnel va dépister, diagnostiquer les populations. Comme à l’accoutumée, ce laboratoire a mis l’accent sur certaines maladies à savoir le Vih, les Hépatites B et C, Syphilis, chlamydia, gonococcies et bien d’autres. Le bilan des campagnes précédentes est fort élogieux.  En 2015, il a organisé le dépistage du gène de la drépanocytose et du diabète. En 2016, 2018, c’était au tour des hépatites B et C d’être mis à nu ainsi que la promotion de la carte d’identité sanguine.

Par ailleurs, le choix du dépistage de ces maladies n’est pas anodin au regard de la précocité des adolescents. En effet, Rose Mbena, docteur en biologie et directeur du Laby explique « la population la plus fragilisée est la jeunesse. Très souvent ils ne disent pas aux parents qu’ils ont les problèmes. Lorsqu’on se soigne mal il peut y avoir des séquelles ; il est nécessaire de dépister ensuite donner des conseils pour qu’on se protège mieux » aussi « Les choix sur les maladies sexuellement transmissibles c’est parce qu’on a fait certaines campagnes et on ne les avait pas  couverts toutes. On a fait des campagnes sur les Hépatites, vih mais on n’a pas encore fait des campagnes sur les dépistages comme les chlamydias, syphilis etc. »

Pour ce qui est du volet sensibilisation et formation, l’association des journalistes scientifiques pour la promotion de la santé (Ajc-prosanté), par la voix de son président Joseph Mbeng Boum s’engage à utiliser toutes les plateformes dédiées à l’information pour mettre la population à niveau concernant la campagne. « Pendant longtemps, les journalistes scientifiques ou travaillant sur les questions de santé sont restés les spectateurs c’est-à-dire ceux qui viennent juste couvrir les évènements et s’en vont. Avec l’avènement de cette association, les hommes de médias ont décidés de prendre ces questions de santé en main. Et avec la fête de la jeunesse et de la femme, on s’est dit qu’il était de bon ton de s’associer avec les professionnels de santé afin de sensibiliser celles-ci sur les pandémies et les Mst qui minent la société. Un jeune camerounais ne devrait plus mourir de ces maladies car elles sont évitables. Nous lançons un véritable appel à la jeunesse camerounaise de venir se faire dépister car nous voulons une jeunesse avec zéro infection »  

Pour rappel, le Laby est créé en Juin 2012 dans le souci d’apporter au Cameroun et à la sous-région, un service de qualité en ce qui concerne les analyses médicales et qui devrait être  conforme à la norme ISO 15189 des laboratoires dont le but principal est la satisfaction du patient. Ce dernier étant au centre de cette norme. Pour ce faire le Laboratoire de Yaoundé utilise des techniques modernes et des équipements sophistiqués dans la détection, le diagnostic des maladies et la contribution efficaces à la prise en charge des patients. Cette prise en charge se fait par les médecins et autres personnels de santé des structures appropriées.

Ariane Makamte

 Ce qu’il faut savoir sur la campagne

  • Les maladies concernées

Vih, Hépatites B et C, syphilis, chlamydia, gonococcie bref toutes les maladies sexuellement transmissibles et d’autres maladies inclues.

  • Déroulement de la campagne

Elle commence le 09 février 2019 à 6h30 et s’achève le 09 mars 2019 à 18h.

  • Qui est concerné ?

Toutes les couches de la population (hommes, femmes et enfants)

  • Où ?

Cité verte, Rue 2.707 – carrefour immeubles A-B (lieu dit anciens bâtiments A et B)

  • Prix

85 %  de réduction sur les prix habituels (il s’agit d’un package de plusieurs examens)

  • Contacts utiles

Téléphone :

+237 242 046 850 / 694 493 130/ 671 370 565

E-mail : contact@labyoaunde.org

Laisser un commentaire

un + seize =

Catégories

Visiteurs