Yaoundé - 03/08/2020

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

GABON/CENTRE HOSPITALIER RÉGIONAL DE MOUILLA, GUY PATRICK OBIANG NDONG SUSPEND PLUSIEURS RESPONSABLES POUR INDISCIPLINE ET ABSENTÉISME

LE MINISTRE DE LA SANTE EFFECTUANT SON TEST COVID AVANT LE DÉPLACEMENT POUR MOUILLA

Visite inopinée du ministre de la santé Dr Guy Patrick OBIANG NDONG et de son collègue de l’agriculture Biendi Manganga Moussavou au centre hospitalier régional de Mouilla dans la province de la Ngounie le 1er août 2020. Au passage des deux membres du gouvernement aucun responsable de cette structure présent sur les lieux et le constat de l’abandon des malades observés par la Tutelle qui a pris plusieurs sanctions à l’endroit des responsables de cette structure sanitaire.

LE MINISTRE DE LA SANTE S’ENQUIERT DES DIFFICULTÉS DU C H R DE MOUILLA

Profitant de son séjour dans la province de la Ngounié dans le cadre de  la riposte contre la Covid19, le Ministre de la Santé, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong a effectué une visite inopinée au Centre Hospitalier Régional de Mouilla (CHRM) accompagné de son collègue en charge de l’agriculture, Biendi Manganga Moussavou, du Gouverneur de la Province et des Partenaires sociaux du Ministère de la santé, c’est un bateau sans capitaine qui a accueilli le patron de la santé au Gabon démontrant ainsi le quotidien dans cette structure.<< Dans le cadre de la lutte contre la COVID-19, Je suis venu en compagnie d’une délégation du comité de pilotage et de riposte visiter le site d’Olam, et j’ai profité pour effectuer une visite inopinée au centre hospitalier régional de Mouilla, le constat est amer, je note une gestion approximative de cette structure, un problème de gouvernance avec un certain nombre de choses que l’homme peut régler et qui sont aujourd’hui assez lamentable. J’ai demandé au président du conseil d’administration de cette hôpital d’organiser dans les plus brefs délais un conseil d’administration extraordinaire et qu’il me fasse un rapport que je présenterais au gouvernement afin que des décisions sur la gestion de cette hôpital soit prise. J’ai pour cela dans un premier temps suspendu le Directeur des Ressources Humaines, la major  du service des urgences et pour la Directrice Générale absente depuis plus de 2 semaines, j’ai adressé une demande d’explication. Plusieurs problèmes ont été relevé notamment la vétusté de certains  équipements techniques,  le dysfonctionnement de l’unité de production de l’oxygène et les absences injustifiées du personnel et de certains responsables. >> A déclaré le ministre de la santé au sortir de cette visite.

LES MEMBRES DU GOUVERNEMENT AU CENTRE HOSPITALIER RÉGIONAL DE MOUILLA

Présent sur les lieux et très remonté, le président du syndicat des personnels de santé n’a pas caché sa frustration contre ses collègues.<< J’ai été aussi déçu que le ministre de constater l’absentéisme du personnel médical soignant de cet hôpital, les problèmes pour lesquelles nous nous sommes déplacés il y a quelques mois ici n’ont pas trouvé solution, c’est vraiment un constat amer que nous avons faits, nous ne savons pas ce qui se passe dans cette structure sanitaire ou il y a une directrice et tous ses collaborateurs. Grande fût vraiment notre surprise qu’aucun responsable à notre passage ne soit sur les lieux. Nous sommes d’accord que la tutelle prennent un certains nombres de mesures pour que tout le monde se mettent au pas et qu’on mette à la place qu’il faut les gens qu’il faut pour donner une cadence réelle à cette structure hospitalière. Le centre hospitalier régional de Mouilla est un modèle en souffrance auxquels il va falloir voler au secours rapidement tout comme d’autres structures hospitalières de l’intérieur du pays. >> A soutenu Serghes Mikala le président du syndicat national des personnels soignants du Gabon. Au cours de cette visite le ministre de la santé et les membres du Copil ont annoncé aux autorités locales la perspective de la mise en place d’un appareil PCR afin de réaliser sur place le diagnostic COVID-19 dans la province. Avant de quitter Libreville le Dr Guy Patrick Obiang Ndong a prêché par le bon exemple en se faisant dépister. Ainsi après les villes de Port Gentil et Oyem, le tour reviendra à la ville de mouilla de diagnostiquer les patients covid-19. Toute chose qui est à mettre à l’actif du chef de l’état dans sa volonté manifeste de diagnostiquer  la covid-19 dans toute l’étendue du territoire national.
Lors de son accession à la magistrature suprême en 2009, le chef de l’État Ali BONGO ONDIMBA a doté le pays de plusieurs structures sanitaires adéquates capable de répondre aux préoccupations sanitaires des populations. Aujourd’hui force est de constater que le serment d’Hippocrate a cédé place au laxisme, l’absentéisme, la corruption et le mauvais accueil des patients. Autant de maux que devra s’atteler à éradiquer avec la dernière énergie le ministre de la santé. L’exemple du centre hospitalier régional de Mouilla est un signal fort pour le reste des structures sanitaires du pays.

Saint Clair kengue  

Laisser un commentaire

4 × 5 =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR