GABON/CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE D’OWENDO, LE MINISTRE DE LA SANTE DR GUY PATRICK OBIANG NDONG SIFFLE LA FIN DE LA RECREATION

RAPPEL A L’ORDRE DU MINISTRE DE LA SANTE AUX PERSONNELS SANITAIRE DU CHUO

Le ministre de la sante Dr Guy Patrick Obiang Ndong a présidé le 27 octobre 2020 dans la salle des conférences du Centre Hospitalier Universitaire d’Owendo, une réunion de rappel à l’ordre avec l’ensemble des responsables des services administratifs et médicaux, du bureau de la commission médicale d’Etablissement et l’ensemble des médecins du centre  hospitalier universitaire d’Owendo suite aux différents problèmes endogènes que rencontre cette structure en présence du président du conseil d’administration  et de la direction générale.

RENCONTRE ENTRE LE MINISTRE DE LA SANTE ET LE CORPS MEDICAL DU CHUO

Achats d’implants à France implants et fausse accusation de détournement de prestations CNAMGS de plus de 314 millions à l’encontre du directeur général de cette structure le Dr Elise Eyang Obame. Deux problèmes majeurs qui ont été à l’origine du déplacement du ministre de la santé dans cette structure spécialisée dans la prise en charge de l’appareil locomoteur. Une situation à laquelle le ministre de la sante s’est montré extrêmement indigné face aux corps médicales de cette structure. « Vous n’avez contribuez en aucune façon à la construction et l’occupation de cette structure sanitaire, arrêter de vous considérer comme des personnes indispensables, les accidents mineurs et autres petits malaises de sante vous appelles la nuit vous êtes incapables de les prendre en charge par ce que on conditionne tout à l’argent, la majorité d’entre vous détourne les malades ici pour vos cliniques privées pour pouvoir les opérés et vous n’arrivées même pas à les opérés là-bas. Arrêtons ça vous n’excellez même pas du tout pourtant cette structure devrait être un pôle d’excellence sanitaire, vous êtes attendus sur le travail et sur les résultats et également sur l’amélioration de la qualité des soins offertes aux populations gabonaises et non sur les médisances, sur l’escroquerie, sur les détournements des malades. Je serais extrêmement sans pitié si de tel comportement se perpétue dans cet hôpital. » A mis en garde le patron de la santé Dr Guy Patrick Obiang Ndong   qui est aussi revenu sur les multiples interpellations par la hiérarchie au sujet de la gestion de la directrice générale accusé pour des faits inexistants et inconnus de la concerné. «En ce qui concerne France implant, dans la plainte qui a été adressé au très haut niveau, il ressort que le DG refuse de payer France Implant par ce que elle exige 10% de cette facture et j’ai été saisi par la haute hiérarchie pour m’enquérir de cette situation et également le détournement de plus de 300 millions donc malversation financière. j ai constaté pourtant que le CHUO se porte bien après la visite que je viens d’effectuer dans cette structure contrairement à ce que beaucoup laisse entendre je vous demande donc d’arreter ça et de travailler pour le bien être des patients ici au CHU d’Owendo vous passez plutôt votre temps à empoisonner la vie des autres, à envié les positions des autres il faut que cela cesse, c’est pas ce qu’on attend de vous, j’appelle à votre sens de responsabilité, à mettre le malade au centre de vos préoccupation.» A martelé le ministre de la santé Dr Guy Patrick Obiang Ndong aux personnels soignants et administrative du centre hospitalier universitaire d’Owendo.

LE MINISTRE ET LA DIRECTRICE GENERALE DU CHUO Dr ELISE EYANG OBAME

Face au point sur la fausse accusation de détournement, l’agent comptable du CHUO d’Owendo a édifié l’assistance sur les procédures comptables en vigueur au Gabon. Informant l’assistance qu’ayant procédé au rapprochement bancaires, il en ressort que cet argent n’a jamais été viré dans le compte Agent Comptable-CHUO logé au trésor public. L’Agent comptable s’est donc interrogé à l’idée de savoir comment le DG a-t-elle détourné l’argent qui n’existe pas ? Elle a donc réaffirmé que le DG n’a pu détourner cet argent car il n’a jamais existé. Vivement que l’accalmie reviennent au centre hospitalier universitaire d’Owendo pour le bonheur des patients. Depuis son arrivée à la tête du Centre Hospitalier Universitaire d’Owendo le Dr Elise Eyang Obame ne ménage aucun effort dans la gestion, le dialogue et la paix dans cette structure sanitaire malgré les personnes de mauvaise foi tapis dans l’ombre et toujours prêt à mettre à mal le fonctionnement de cette structure.

Saint Clair KENGUE      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 3 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR