Yaoundé - 10/08/2020

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

GABON/COVID-19 : LE GOUVERNEMENT ALLEGE CERTAINES MESURES RESTRICTIVES

JULIEN NKOGHE BEKALE PREMIER MINISTRE CHEF DU GOUVERNEMENT

C’est la salle de conférence de l’immeuble Arambo au cœur de la capitale Libreville qui a servi de cadre à la rencontre entre la presse dans son ensemble et le gouvernement avec en tête le premier ministre chef du gouvernement Julien NKOGHE BEKALE le 30 juin 2020. A l’ordre du jour l’allègement de certaines mesures restrictives liées à la pandémie Covid-19 qui sévit dans le monde et au Gabon en particulier.

Echange entre la presse et le gouvernement

La bataille contre la COVID-19 est loin d’être terminée à en croire la sortie du gouvernement qui note une régression de la pandémie au mois de juin 2020. « Après plus de trois mois de riposte contre la pandémie du Covid-19, la situation épidémiologique de notre pays est la suivante :
37 297 personnes ont réalisé le test de dépistage au Covid-19, soit environ 2% de la population ;5 394 personnes ont été déclarées positives soit une prévalence de 14,4%; 2 420 personnes déclarées guéries, soit un taux de guérison virologique de 44,8% ; 42 décès, soit un taux de létalité de 0,7%, contre 2,5% en Afrique. Bien que le nombre de contaminations augmente sous l’effet du dépistage massif, la surveillance épidémiologique du Covid-19 montre une tendance à la baisse de la courbe évolutive de la pandémie dans notre pays. En effet, la prévalence du Covid-19 est passée d’une moyenne de 24% au mois de mai à 14,4% au mois de juin. Ces informations laissent présager une diminution progressive du nombre de nouveaux cas de coronavirus au Gabon. Ces dernières semaines, le taux d’incidence est de 10% contre 15% au mois d’avril, 25% au mois de mai et 18% début juin. D’après les experts, le Gabon a fait preuve de transparence dans la gestion de la pandémie et obtient des résultats appréciables et encourageants dans le cadre de la riposte nationale. » A déclaré Julien Nkoghe Bekale premier ministre chef du gouvernement à la presse. Un bilan sans satisfaisant qui a conduit tour à tour chaque membre du gouvernement présent dans la salle à présenter sa mesure d’allègement des mesures restrictives liées à la pandémie coronavirus.

Pour le ministre de l’intérieur, la sécurité des biens et des personnes reste de mise tout comme les déplacements à l’intérieur et à l’extérieur du pays « Comme mesure d’allègement en ce qui concerne mon département ministériel, le couvre-feu jadis de 18h à 6h passe désormais de 20h à 5h du matin sur tout l’étendue du territoire national, le lieux de cultes et autres lieux de réjouissances restent fermé, les déplacements sont autorisés à l’intérieur du pays sous présentation d’un test de covi-19 négatif et datant de moins de 5 jours, les frontières aériennes sont ouvertes avec 2 vols par semaine pour chaque compagnie, la mise en place d’un dispositif de dépistage à l’arrivée, les frontières maritimes et terrestres restent fermées, tout rassemblement de moins de 10 personnes est interdit, le port du masque demeure obligatoire pour tous et dans tous les lieux publics. » a déclaré Lambert Noel Matha le patron de la sécurité intérieur au cours de cette conférence de presse. D’autres membres du gouvernement se sont succédé au pupitre pour le même exercice et l’on a noté entre autres mesures, la réouverture des hôtels, restaurants et terrasses dans le respect du protocole sanitaire du mise en place par le ministère du commerce,  la reprise des cours pour le supérieur le 13 juillet 2020, la reprise des cours pour les classes de terminales le 20 juillet 2020 en vue de l’examen du baccalauréat prévu au mois d’aout 2020, Les élèves concernés par les autres examens CEPE et BEPC ainsi que ceux des classes intermédiaires sont mis automatiquement en vacances Le passage en classe supérieure pour cette catégorie d’élèves se fera selon les critères édictés par le Ministre en charge de l’Education Nationale  , tout ceci dans le stricte respect des mesures barrières et de distanciation sociale.

Toutefois le chef du gouvernement a prévenu quant au moindre relâchement des mesures et gestes barrières pouvant entrainer la résurgence de la pandémie, l’état n’hésitera pas sur un retour au confinement. Le Gabon est aujourd’hui selon l’organisation mondiale de la santé classé parmi les pays en voie de maitriser la pandémie au vue de son engagement et de sa capacité de riposte mise en place par les pouvoir publics dès la découverte du premier cas testé positif au covid-19 sur son sol le 12 mars 2020.

Saint clair KENGUE

Laisser un commentaire

huit + 12 =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR