Yaoundé - 30/09/2020

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

GABON/GUY PATRICK OBIANG NDONG REVISITE LE CENTRE DE SANTÉ MENTALE DE MELEN

nouvel équipement du centre psychiatrique de Melen

La visite du centre de santé mentale et le centre de gériatrie de melen dans le cinquième arrondissement de Libreville le 5 juillet 2020 par le ministre de la santé Dr Guy Patrick OBIANG NDONG démontre à suffisance l’engagement des pouvoirs publics à véritablement s’imprégner des réalités rencontré par certaines structures sanitaires.

Le ministre de la santé visite à nouveau le centre de psychiatrie de Melen

L’homme est réputé pour sa franchise et si certains doutaient de la capacité du Dr Guy Patrick OBIANG NDONG à tenir parole, c’est plus la peine. Tout juste 7 jours après sa dernière visite au centre psychiatrique de santé mentale de melen, et où il avait donné des instructions fermes parmi lesquels le ramassage des malades mentaux errants dans les rues de Libreville le ministre de la santé est revenu constaté l’applicabilité de ces mesures. « Je suis venu m’assurer de l’effectivité du transfert des malades mentaux qui sont dans les rues. Actuellement, nous avons vingt-cinq malades mentaux qui ont été transféré au niveau du Centre national de santé mentale. La décision est effective mais il y’a un certain nombre de dysfonctionnement qu’il faut régler au niveau de cette structure. Ce sont des dysfonctionnements séculaires qui datent depuis longtemps que nous verrons comment y remédier afin que le centre national de santé mentale puisse répondre de  sa dimension nationale car la santé mentale ne concerne pas que Libreville.» a indiqué le Ministre de la Santé Dr Guy Patrick OBIANG NDONG
Même s’il est à déplorer le manque de moyen financier et matériel pour mieux encadrer les malades mentaux à en croire les responsables du centre, il n’en demeure pas moins que ce sont Vingt-cinq malades mentaux qui ont été transférés vers le centre depuis la dernière visite de monsieur le Ministre. Le service des consultations externes a ouvert avec deux  bureaux de médecins et trois  bureaux de psychologues. Le service porte est opérationnel avec quatre bureaux  de consultation et une salle d’observation de deux lits ajouté à ceux-ci une vingtaine de lits et matelas offerte au centre  par la tutelle dans le but d’augmenter la capacité d’accueil et d’améliorer  la gouvernance de la structure, des instructions ont été données  au  Secrétaire général adjoint du ministère de la santé et au Directeur général des établissements et prestations de santé d’organiser en urgence un conseil de gestion. Présent dans la délégation, le président du syndicat national des agents de santé le SYNAS s’est dit satisfait de cette visite du ministre de la santé.<< il faut déjà se féliciter du pragmatisme affiché par le ministre qui a pris un engagement ferme en disant qu’il devait revenir dans une semaine pour voir le travail effectué dans cette structure, nous déplorons qu’ il y a encore quelques petits dysfonctionnements bien que certaines mesures ont été effectivement suivi le centre de santé mentale a pu effectuer dans les rues de Libreville le ramassage des malades mentaux désormais interné dans cette structure, nous voulons tout simplement qu’un effort supplémentaire soit fait là où on observe encore des dysfonctionnements.>> A laissé entendre Franck Billogho le président du syndicat national des agents de santé.
Le ministre s’est ensuite rendu au centre de gériatrie réconforté les personnes âgées et s’imprégner également des difficultés et dysfonctionnements observer dans ce centre qui s’occupe des personnes âgées. A travers ces différentes visites, le ministre de la santé mesure l’immensité des chantiers qui sont les siennes.

Saint Clair kengue

Laisser un commentaire

11 + 3 =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR