Yaoundé - 30/09/2020

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

GABON/L’ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS ET LE SYNDICAT NATIONAL DES PHARMACIENS ECHANGENT AVEC LE MINISTRE DE LA SANTE

RENCONTRE ENTRE LE MINISTRE DE LA SANTÉ ET LES PHARMACIENS DU GABON

Le Ministre Gabonais de la santé Dr Guy Patrick Obiang Ndong a reçu en audience le 10 septembre 2020 dans la salle des actes de son département ministériel la délégation constituée de l’ordre national des pharmaciens du Gabon (ONPG) et le syndicat national des pharmaciens du Gabon (SYPHARGA). Au menu des échanges, les grandes lignes de la politique pharmaceutique nationale relatives notamment à la réforme de l’office pharmaceutique national qui a pour objectif de rendre pérennes et disponibles dans l’ensemble des formations sanitaires du pays.

Réuni autour d’une même table l’ordre national des pharmaciens du Gabon (ONPG) et le syndicat des pharmaciens du Gabon (SYPHARGA) ont d’une seule voix adressée leurs vives et chaleureuses félicitations au patron de la santé Dr Guy Patrick Obiang Ndong pour sa nomination au poste de ministre de la santé. Ce qui témoigne de la plus grande confiance des plus hautes autorités à l’endroit de ce professionnel de la santé. Entrant dans le vif du sujet, les différents parties ont ensemble avec le ministre planché sur les grandes lignes de la politique pharmaceutique nationale relatives notamment à la réforme de l’office pharmaceutique national qui a pour objectif de rendre pérennes et disponibles dans l’ensemble des formations sanitaires du pays, Les médicaments et autres produits assimilés. Une réforme qui a été fort apprécié par l’ordre national des pharmaciens du Gabon et le syndicat des pharmaciens du Gabon. Le but étant de permettre un accès aux médicaments à tous et à moindre cout, l’ordre national des pharmaciens du Gabon a sollicité au cours de ces échanges, le renforcement de la réglementation qui organise le secteur pharmaceutique au Gabon et l’élaboration d’un code de déontologie dont le but sera de promouvoir une culture de l’éthique au sein de la profession. Pour sa part, le syndicat des pharmaciens du Gabon a dénoncé le phénomène de « pression fiscale et parafiscale » auxquels sont confrontés les pharmaciens exerçants dans le secteur privé notamment les officines de pharmacie et les grossistes pharmaceutiques. La présidente du SYPHARGA a sollicité dans le cadre du renforcement des compétences et de l’évolution de la carrière dans le secteur pharmaceutique, la mise en stage des pharmaciens car a-t-elle précisé « la pharmacie est une discipline comprenant plus de dix spécialités dont les plus connues sont l’officine et la biologie médicale. » Afin de permettre la participation des pharmaciens dans la prise de décision, le ministre de la santé Dr Guy Patrick Obiang Ndong a proposé la création d’un cadre de concertation régulier et dans ce sens le ministre a invité ses hôtes à une réflexion conjointe sur la problématique du médicament avant de poursuivre, «Je suis très préoccupé par la question de la pharmacie car le médicament joue un rôle central dans un système de santé. C’est pourquoi, je vous invite à ce qu’on travaille ensemble, main dans la main pour révolutionner le système pharmaceutique de notre pays à tous. Nous devons aborder des réflexions sur l’accessibilité et la disponibilité du médicament sur l’ensemble du territoire national. » 

Depuis son arrivée à la tête du ministère de la santé, le Dr Guy Patrick Obiang Ndong n’a cessé de multiplier les rencontres avec les différents constituants et partenaires sociaux de ce département ministériel stratégique afin de mettre sur pied une politique participative de tous dans le développement sanitaire du Gabon ceci pour le bien-être des populations gabonaises.

Saint clair KENGUE    

Laisser un commentaire

14 + dix =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR