GABON/ PROJET DU CODE DE LA SANTE, GUY PATRICK OBIANG NDONG LANCE LES CONSULTATIONS NATIONALES

Dr Guy Patrick Obiang Ndong Ministre de la sante

Le ministre de la sante Dr Guy Patrick Obiang Ndong a procédé le 16 Octobre 2020 à l’amphithéâtre du centre hospitalier universitaire de Libreville au lancement des travaux de la consultation nationale du projet de code de la sante en république gabonaise. C’était en présence du Dr Magaran Monzon Bagayoko représentant résidant de l’OMS au Gabon et de l’ensemble des parties prenantes à l’action sanitaire.

Une vue des participants

Les travaux qui se sont ouvert à l’amphithéâtre du centre hospitalier universitaire de Libreville  ont pour objectif majeur l’élaboration consensuel du code de la sante en république gabonaise. Après la mise en place de plusieurs outils politique et législatif, le système de santé gabonais veut se doter d’un instrument hautement juridique. «Pour parachever ce dispositif, il ne manquait plus que le code de la santé instrument juridique qui doit légiférer sur l’environnement du secteur de la sante en tenant compte des réalités du pays, des exigences de la stratégie socio sanitaire adoptée et des engagements pris tant au niveau mondial qu’au niveau régional africain.» A précisé le ministre de la sante Dr Guy Patrick Obiang Ndong à l’ouverture de cette cérémonie des travaux. Du 19 au 23 Octobre 2020, les experts qui prennent part à ces travaux vont plancher sur trois grandes thématiques telles que les fondements du système national de santé, les dispositions sectorielles et les dispositions intersectorielles. « L’initiative de ce jour marque un tournant décisif pour le secteur de la santé au Gabon, il est important pour un pays de disposer d’un document de gouvernance concernant chaque domaine du secteur public et pour ce qui est du domaine de la santé  cela fait déjà plusieurs années que le gouvernement s’efforce de mettre en place plusieurs outils de gouvernance du secteur de la santé. C’est ainsi qu’il a été mis en place la politique nationale de santé qui avait été adopté en conseil des ministres en 2010, ensuite il y a eu trois génération du plan national de développement sanitaire  qui est un outil majeur de gouvernance de la santé, le document des normes de la santé a également été mis en place, et il était nécessaire de parachever ce dispositif de mise en place des documents de gouvernance en dotant notre pays du code de la sante et c’est ce document qui organise et encadre l’espace juridique de l’action sanitaire. Il était donc fondamental que nous puissions aller  plus avant dans l’amélioration de la gouvernance du système de la santé de manière générale. » A expliqué le Dr Jean Juste Ngomo Directeur Général adjoint de la Santé et coordonnateur des travaux.

Dr Magaran Monzon Bagayoko representant residant OMS GABON

Présent au lancement de ces travaux de consultation national, l’Organisation Mondiale de la Santé par la voix de son représentant résident  a insisté sur l’importance que revêt ces travaux pour le rayonnement national du système de santé en république gabonaise.  « La gouvernance du secteur sanitaire constitue un pilier majeur du système de santé. L’ensemble des évaluations des plans stratégiques nationaux ou des programmes de santé ont relevé la faiblesse de ce pilier qui entrave le fonctionnement optimal du système de santé et donc l’atteinte de la couverture de santé universelle (CSU) et partant de l’atteinte des ODD notamment l’ODD3. Il est donc plus urgent de doter le ministère de la santé de l’ensemble des textes législatifs et règlementaires afin de disposer de tous les instruments juridiques lui permettant de jouer pleinement son rôle de coordonnateur de santé et de garant de la santé des populations. » A laissé entendre le Représentant résidant de l’organisation mondiale de la santé (OMS) Dr Magaran Monzon Bagayoko. 

Il est à noter que le code de la santé s’appliquera aussi bien au secteur public et au secteur privé sous réserve des particularités propres à chaque secteur il viendra s’ajouter aux outils de gouvernance comme la politique nationale de santé, le plan national de développement sanitaire et les normes du secteur de la santé.

Saint clair KENGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × deux =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR