Gastronomie: « L’apéro de bambou » au cœur de la santé

C’est au cours d’une cérémonie de dégustation organisée le jeudi 22 Octobre à la galerie des arts contemporains que les acteurs de la filière interprofession bambou ont démontré que les aliments enrichis au bambou sont un atout pour la santé.

Le bambou ne sera plus considéré comme cette plante qui appauvri le sol et apporte des serpents, mais plutôt est un salut pour la santé et l’économie des camerounais. C’est le message qu’a voulu faire passer les acteurs de la filière interprofession bambou  au cours d’une cérémonie de dégustation qui a laissé l’ensemble invités stupéfaits« Ils sont succulents et ont été bien présentés. Il y a de la matière pour développer cette filière. Le comité de compétitivité soutient cette initiative. Nous les accompagnons dans la structuration des acteurs, travailler avec eux pour identifier les problèmes et formuler des propositions qui sont adressées à la hiérarchie qui est le ministre de l’économie qui est le président du comité pour l’élaboration des projets dédiés », a lancé Guy Yakana, expert. « J’ai découvert ici qu’il y a 200 variétés de bambous et manger au bambou procure la santé. Je me ressens différent au sortir de cette dégustation Les jus m’ont marqué  avec le thé et le sel de cuisine », relève Issiki Démosthène, invité.

«  Nous avons des merveilles cachées que nous ignorons dans notre pays. Le bambou est un tout qui vous reconstitue en temps réel .Il donne du bonheur derrière la cuisine, il est succulent. La différence avec les autres aliments est nulle et se situe au niveau des ressources du bambou. J’encourage les promoteurs à vulgariser leur produits  car dès que vous être en contact, vous ne vous en passez plus », s’exclame Pascal Atangana, consultant au MINAC

Pour le maitre des lieux Bisse Arielle Pancrace, responsable d’Arielle Bio Food, « Plusieurs variétés ont été présentées avec des entrées, plat principal, accompagnements, dessert, ingrédients et jus naturels, le tout enrichis au bambou. Notre façon de nous nourrir est riche, mais pauvre en valeur nutritionnelle. Le bambou étant un complément alimentaire, enrichie à la vitamine B1, a, des protéines, glucides, des minéraux et est antioxydant »

Pour le secrétaire général Maitre B Gaston Bikai « Le chef de l’état était en chine en 2016 et a découvert les merveilles du bambou et une convention entre les deux pays a été signée qui permet l’exploitation du bambou sous toutes ses formes. Après la cosmétique, l’ameublement et la construction, il fallait inviter la gastronomie. Elle est l’une des plantes la plus riche en nutriments au monde. Il faut maintenant l’information et la formation ».

Jean-Claude KENDEG               

Une réflexion sur “Gastronomie: « L’apéro de bambou » au cœur de la santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre + 8 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR