Yaoundé - 22/01/2019

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Journal Echos Santé : Le 100ème numéro

L’hebdomadaire Africain blinque d’information sanitaire, environnementale et développement durable, célère ses performances.

Le Minsanté et l’équipe du journal Echos santé.

Créé par autorisation No 0000019/ RDDJ/JO6/SASC du 14 mars 2016, le journal Echos Santé paraît pour la première fois de son histoire le 05 avril 2016 édition No 001 avec à sa grande une « Mama Fouda siffle la fin de la récréation ». Il était alors question pour le ministre de la Santé publique de mettre de l’ordre en ce qui concerne l’accueille et la prise en charge dans les formations sanitaires. A sa création jusqu’au mois de septembre 2017, le journal était en bichromie (Vert et noir sur papier blanc). Il commence à paraître en quadrichromie le 09 octobre 2017, édition No 063 intitulée : Hôpitaux, « le Pr. Richard Njock redynamise l’hôpital Laquintinie de Douala ». Depuis sa création jusqu’aujourd’hui, le journal est publié sur la toile à l’adresse www. echosanté.info et en kiosque sur support papier.

Il faut dire qu’auparavant, les conditions de travail n’étaient pas favorables. Il y avait à la disposition de la rédaction centrale en particulier et du personnel en général deux ordinateurs dont l’un était constamment en panne. En novembre 2017, Echos Santé s’offre un nouveau siège digne des journaux qui se respectent. Il se trouve désormais du côté d’Efoulan pont au lieu-dit entrée collège David Lavoisier un quartier de la ville de Yaoundé. Echos santé est mieux équipé en termes de matériel de travail. Cet hebdomadaire dispose d’une salle de rédaction convenable et d’une direction administrative pour les besoins de la cause. Ce jeune média qu’on ne présente plus, est présent au Cameroun et dans dix pays d’Afrique avec des correspondants par exemple au Gabon, en Côte d’Ivoire, en République Démocratique du Congo, au Togo, en Guinée Conakry… En deux ans d’existence, votre journal s’est fait une belle image auprès de son lectorat et fait partie des journaux qui comptent dans un paysage médiatique hautement concurrentiel.

Le lectorat de ce média s’accorde à dire qu’il s’illustre comme étant le plus crédible en matière d’informations sanitaires au Cameroun. En toute modestie, ce journal s’impose progressivement dans la sous-région Afrique centrale. Faut-il le rappeler, le but poursuivi par Echos santé est de contribuer de manière objective à la promotion du bien-être. Notamment en braquant les projecteurs sur les différents maillons de la société africaine dans l’atteinte des «Objectifs de Développement Durable (ODD)», à travers une information sanitaire, environnementale et de développement durable de qualité et en temps réel.

Le 17 septembre 2017, le journal Echos Santé est sélectionné parmi les 15 médias d’Afrique francophone dans le cadre du projet Médias 360o de l’Agence française de coopération médias (CFI). Ce projet accompagne les acteurs traditionnels d’Afrique (Radio, TV et Presse) dans leur prise en main des réseaux sociaux pour y diffuser toutes formes de contenus dans les formats adaptés, afin de toucher une audience plus jeune. Après le Directeur de publication, deux journalistes de la rédaction centrale ont été formés tour à tour à Dakar, Sénégal respectivement en décembre 2017 pour la rédactrice en chef et en février 2018 pour le grand reporter. En outre, le premier mars 2018, ce jeune et beau journal a lancé sa télévision en ligne (Web TV). Bien plus, Echos Santé est engagé dans la promotion du Leadership féminin. Ce qui fait que depuis l’année dernière à la veille de la célébration de la journée internationale de la femme le 08 mars, il publie le Top 10 des femmes leaders en santé au Cameroun. Evènement qui crée une émulation indescriptible au sein du paysage sanitaire. Comme tout enfant qui est né et appris à ramper, Echos santé fait de grands bonds en avant. Votre journal programme dans un futur proche le lancement d’un magazine baptisé « Echos Santé Mag ». Des accréditations de votre journal dans plusieurs autres pays d’Afrique sont une réalité.

Désiré Dieudonné EFFALA

 

Réaction

A l’occasion de la célébration de son 100ème numéro, le ministre de la santé publique Camerounais adresse les félicitations du gouvernement à votre journal.

André Mama Fouda

 « Echos santé n’est plus un journal qu’on voit on passe. C’est un journal qu’on voit, on prend et on parcoure ».

André Mama Fouda, ministre de la Santé publique.

Echos santé ne rentre pas dans les autres thématiques. Vous êtes venus compléter un pan de la communication qui était mal suivi. Nous apprécions la restitution que vous faites parce que je crois que vous arrivez à bien restituer ce qui est. C’est un gros travail qui est fait. Je vous encourage à continuer. Et je dis surtout ; Echos santé n’est plus un journal qu’on voit on passe ; c’est un journal qu’on voit, on prend et on parcoure. Et ça c’est le plus important. Il y a plusieurs journaux que dès que vous avez vu le titre de la première page, ça ne sert à rien de rentrer dedans. Vos titres reflètent les articles que vous écrivez. Ce qui permet que vous aidiez les Camerounais à voir l’évolution du système de santé, mais également à voir les grandes avancées qui les permettent de penser que leur santé va être de plus en plus prise en charge.

Vous savez un journal, c’est d’abord le visage, c’est la qualité des articles, c’est la présentation, je crois qu’il faut continuer de soigner. Les premières parutions, je crois c’était difficile. Mais de plus en plus, les parutions sont agréables à lire. Mais, il faut toujours continuer à rendre agréable à lire le journal. Je dis toujours aux journalistes, ça ne sert à rien de faire un article sur deux pages. Il vaut mieux le réduire en de petits caractères. Peut-être sur le même format. Mais, en des caractères qui permettent à tout un chacun de lire. Je crois que vous êtes dans tous les domaines. Et moi, je vous encourage à continuer. Il ne faut pas avoir peur de faire des erreurs. Ce sont des erreurs qui permettent de se corriger et de s’améliorer. Bonne chance et joyeux anniversaire à Echos santé.

 

    • Christian fotsin
    • 12 septembre 2018
    Répondre

    Tous mes encouagements à toute l’équipe d’echo santé. Je vous lis, je vous suit et je vous soutient.

Laisser un commentaire

Catégories

Visiteurs