Yaoundé - 21/08/2019

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

L’hôpital régional de Garoua : Manaouda sanctionne 05 personnels de santé

Le communiqué rendu public le vendredi 10 mai 2019, le ministre de la santé publique, Dr Malachie Manaouda informe l’opinion publique de la sanction d’un  personnel médicale suite à un cas de négligence et  de trafic de médicament.

Une nouvelle sanction tombe au sein des hôpitaux publics du Cameroun.  Cette fois ci, c’est du coté de Garoua dans la région du Nord Cameroun où 5 personnels de santé de l’hôpital régional de Garoua écopent de 3 mois de suspension d’activité au sein dudit hôpital. Suite au décès d’une fillette de 8 mois, la Major de la pédiatrie et 03 personnels soignants en service lors de la survenue du drame ont été reconnus coupable de négligence et manquement grave à l’éthique et à la déontologie professionnelle. Le ministre  sanctionne aussi un personnel soignant pour trafic et vente illicite de  médicaments au sein de l’hôpital.

Il s’agit de la deuxième sanction du personnel médical des hôpitaux publics qu’inflige le nouveau ministre de la santé publique. En Avril dernier, un médecin et trois infirmières de l’hôpital de Déido avaient été suspendues pour une période de trois pour manquement grave à l’éthique et à la déontologie professionnelle et le directeur dudit hôpital relevé de ses fonctions. Les  infirmières avaient été impliquées dans la prise d’image de la scène de réanimation du jeune Blériot Tsanou, élève au lycée bilingue de Déido, décédé après avoir été poignardé par un de ses camarades.

Cette autre mesure entre dans le cadre de l’assainissement et l’humanisation des  soins et services hospitaliers des formations sanitaires au Cameroun. Par ailleurs, une commission de revue des décès va être mise sur pied afin d’évaluer les dossiers médicaux des patients décédés pour besoins d’amélioration des différents référentiels, sinon pour cas échéant, de détermination des responsabilités en cas de négligences ou de mauvaises pratiques. Malachie Manaouda tire ainsi la sonnette d’alarme auprès des personnels de structures sanitaires.

Brenda KONTCHEPA

Laisser un commentaire

douze + six =

Catégories

Visiteurs