Yaoundé - 30/09/2020

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Lutte contre la poliomyélite au Cameroun: Bientôt la Campagne de vaccination

Les journées locales de vaccination contre la poliomyélite vont se dérouler du 18 au 20 septembre 2020 et du 09 au 11 octobre 2020,  dans 117 districts de santé situés dans les régions de l’Adamaoua, Centre, Est, Extrême-Nord, Littoral et le Nord. Il est important de souligner que tout enfant non vacciné contre la polio peut devenir infirme toute sa vie et ainsi devenir une charge pour sa famille et sa communauté.

La poliomyélite est une maladie très contagieuse, causé par un virus appelé poliovirus et qui est transmis par la consommation d’eau ou aliments souillés. Le poliovirus attaque surtout les membres, les affaiblit et les paralyse pour le restant de la vie. Le virus de la polio affecte généralement les enfants âgés de moins de 5 ans qui ne sont pas immunisés. Il peut aussi affecter les adolescents et les adultes. Le virus de la poliomyélite infeste le corps à travers la bouche pendant que l’on mange ou boit de l’eau contaminée par des selles d’une personne portant le virus. La vaccination est le meilleur moyen de prévention contre la poliomyélite. Elle protège efficacement l’enfant.  La poliomyélite ne se guérit pas. Il vaut mieux la prévenir par la vaccination.

Enfant victime de la Poliomyélite

Pour éviter la poliomyélite, il faut faire vacciner tous les enfants pour renforcer l’immunité individuelle et collective. Bien plus, il faut se laver les mains à l’eau propre coulante et au savon, avant et après le repas et au retour des toilettes ; faire bouillir l’eau non potable avant de la consommer ou utiliser une autre méthode de potabilisation ;  laver les fruits et les légumes avec de l’eau propre avant de les manger ; utiliser les latrines ou Wc pour les selles ; ne pas se baigner dans les cours d’eau sales et signaler tous cas de paralysie soudaine au centre de santé le plus proche. Il faut savoir que, la survenue des réactions indésirables après l’administration d’un vaccin est normale et passagère. Toutefois si elles persistent, il faut conduire l’enfant dans un centre de santé le plus proche. En réalité, le vaccin est le moyen le plus efficace pour protéger l’enfant contre les maladies grâce à la vaccination. Pour que l’enfant soit complètement protégé dès la naissance, il faut respecter le rendez-vous fixé par le calendrier vaccinal de 0 à 23 mois. Bien garder le carnet de vaccination de l’enfant permet au parent de suivre son état de protection contre les maladies évitables par la vaccination.

Continuons à faire vacciner nos enfants

Rappelons que le 18 juin 2020, le Cameroun a été admis au rang des pays libres du poliovirus sauvage à l’issue de la réunion de la commission régionale de Certification de l’Eradication de la Poliomyélite pour l’Afrique (CRCA), au même titre que le Nigéria, le République Centrafricaine et le Sud-Soudan. Le pays a ainsi contribué à franchir une étape décisive vers la certification de l’éradication de poliomyélite dans la région Afrique de l’Oms. Cette étape a été atteinte en 2019, après la mise en œuvre des recommandations formulées suite aux diverses évaluations externes menées dans le cadre de la riposte contre l’épidémie de polio dans le bassin du lac Tchad déclarée entre 2016 et 2018.

L’obtention du statut de pays libre de poliovirus sauvage est une opportunité permettant de poursuivre les efforts en vue de l’éradication de tout type de poliovirus, notamment le poliovirus circulant de type 2 (cVDPV2) notifié dans certaines régions du pays. Soulignons que le statut de pays libre de poliovirus sauvage ne met pas fin à la vaccination contre la poliomyélite. Elle doit se poursuivre dans les formations sanitaires où les enfants âgés de 0 à 23 mois continuent de percevoir le Vaccin polio oral (Vpo) et le vaccin polio injectable (Vpi) suivant le calendrier vaccinal. La vaccination va aussi se poursuivre lors des campagnes après une évaluation de risques par les autorités sanitaires. Le virus est certes vaincu, mais le risque demeure car le virus n’atteint que les enfants insuffisamment vaccinés.

Désiré EFFALA

Laisser un commentaire

7 + sept =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR