Lutte contre le Covid-19 – Le district de santé de Mokolo vaccine plus de 133 personnes

A ce jour, on dénombre 140 guéris sur 143 cas positifs de Covid 19, dans le district de santé de Mokolo. Et 03 cas sont actifs. Le district de santé n’enregistre aucun cas de décès.

Le préfet du Mayo-Tsanaga, Dibango Delor David lance le 29 avril dernier, la campagne de vaccination anti-covid 19 du vaccin Sinopharm. Deux jours après, on a déjà une adhésion massive des populations.« La mise sur pied du vaccin anti-Covid 19 est une volonté du chef de l’Etat Paul Biya qui se soucie de la population. Il est question de protéger et prévenir les citoyens camerounais du coronavirus », souligne Assana Moudoum Bahama, chef de district de santé de Mokolo. C’est l’hôpital régional annexe de Mokolo qui a accueilli le lancement de la campagne de vaccination anti-Covid 19 du district de santé de Mokolo. Et le préfet du Mayo-Tsanaga Dibango Delor David a présidé la cérémonie de lancement de la campagne du vaccin Sinopharm.

Le circuit de vaccination a été présenté au préfet du Mayo-Tsanaga Il s’agit du point d’enregistrement, le point de dépistage du Covid-19 et le point de vaccination de la dose du vaccin Sinopharm. Le préfet du Mayo-Tsanaga, le maire de Mokolo et le sous-préfetde l’arrondissement  sont passés par ces différents points de la chaîne de vaccination conduite par le Dr Djonkou Abdoul, chef de centre de vaccination. Dibango Delor  David est le premier à avoir reçu sa dose de vaccin Sinopharm. « Nous sommes représentants des institutions de la république et nous devions prêcher l’exemple, c’est l’une des raisons pour lesquels je me suis soumis à cet exercice, je l’ai fait de façon de volontaire. Il faut dire à ceux qui hésitent encore de se presser à se faire vacciner parce qu’il y va de la préservation de notre santé. Et il y a pas d’effet indésirable jusqu’à la je me sens très bien. Les sous-préfets vont rentrer chez eux pour appliquer le même exercice afin qu’il ait une adhésion massive de la population.», exhorte-il.

C’est une campagne de vaccination contre le Covid 19 qui a connu une grande mobilisation tout autour. Une  sensibilisation pour une adhésion massive de la population du district de santé de Mokolo s’est intensifiée au préalable. « Nous avions fait une réunion de sensibilisation ou nous avions invité toutes les couches de la population, les acteurs de la société civile. Nous avions exhorté les parties prenantes à se soumettre à cette campagne de vaccination anti-Covid 19. Ce vaccin Sinopharm est une manne qui est tombé du ciel, la Covid 19 est une maladie très dangereuse dans sa seconde phase, elle n’épargne personne. Nous avions tout mis en œuvre pour que tout le monde soit vacciné », ajoute le préfet du Mayo-Tsanaga.

Montrer le bon exemple en se vaccinant d’abord, c’est la stratégie adopter par le district de santé de Mokolo afin d’amener la population à se vacciner. « Le préfet, le maire et le sous-préfet de l’arrondissement de Mokolo ont pris chacun leur première dose de vaccin Sinopharm contre le Covid 19. A leur suite, j’ai pris aussi mon vaccin en montrant le bon exemple, ne dis-t-on pas la bonne charité commence par soi-même. Vous savez, il y a eu beaucoup de superstitions autour des vaccins que nous avions reçus. Aujourd’hui, nous avions pris chacun une dose de vaccin Sinopharm. Tout ça, c’est pour montrer à la communauté que ce vaccin est sain, il n’en n’est de rien de ce qui se dit sur les réseaux sociaux », défend le chef de district de santé de Mokolo.

Nikodemus HINSIA

Réactions

« 400 doses de vaccin à administrer »

Assana Moudoum Bahama, chef de district de santé de Mokolo

Quelle est la situation épidémiologique du Covid 19 dans le district de santé de Mokolo ?

La situation épidémiologique dans le district de santé de Mokolo à ce jour, nous avions enregistrés 143 cas positifs de Covid 19. De ces 143 cas que nous avions  suivi avec le traitement ; 140  sont guéris de leur maladie. Actuellement, nous avions 03 cas actifs dans le district de santé de Mokolo. Notre district à zéro cas de décès enregistré à ce jour.

Dites-nous Monsieur le chef de district de santé de Mokolo, quelle est la stratégie mise sur pied pour encourager les personnes cibles à venir se faire vacciner massivement ?

La stratégie principale est celle que vient de montrer le préfet du département du Mayo-Tsanaga en montrant le bon exemple. M. le préfet, le maire et le sous-préfet de l’arrondissement de Mokolo ont pris leur première dose de vaccin Sinopharm contre le Covid 19. A leur suite, j’ai pris aussi mon vaccin en montrant le bon exemple, ne dis-t-on pas la bonne charité commence par soi-même. Vous savez, il y a eu beaucoup de superstitions autour des vaccins que nous avions reçus. Aujourd’hui, nous avions pris chacun une dose de vaccin Sinopharm. Tout ça, c’est pour montrer à la communauté que ce vaccin est sain, il n’en n’est de rien de ce qui se dit sur les réseaux sociaux. Par la suite, comme vous veniez de la voir, nous avions le personnel de santé qui est aligné dans les rangs et engagés à prendre leur première dose de vaccin anti-Covid 19. C’est ainsi que se présente notre stratégie de communication, afin de pouvoir encourager la population à venir se faire vacciner.

Peut-on avoir une idée sur la quantité de vaccins reçus par le district de santé de Mokolo ?

Le stock des doses du vaccin Sinopharm reçu par le district de santé de Mokolo est de 400 au total. Nous rappelons que ce vaccin se prend en deux doses, la deuxième dose se prend après 21 jours. Le préfet et sa suite ayant pris leur première dose de vaccin ce jour, ils reviendront le 18 mai pour prendre leur deuxième dose de vaccin Sinopharm.

Propos recueillis par Nikodemus Hinsia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × cinq =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR