Yaoundé - 16/09/2019

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Minsante : nouveaux responsables récemment nommés installés

Le Secrétaire d’Etat à la Santé Publique, M. Alim Hayatou, a présidé, ce 24 mai 2019 dans la salle des conférences du ministère de la Santé publique, la cérémonie officielle d’installation des responsables récemment nommés à la faveur du décret présidentiel N°2019/233 du 08 mai 2019 et du décret N°2019/1729/PM du 14 mai 2019.

 

En les installant dans leurs fonctions respectives, le Ministre, Secrétaire d’Etat à la Santé Publique, a rappelé aux heureux promus que le Ministère de la Santé Publique fait face au défi de l’amélioration constante de l’état de santé des populations dans une conjoncture difficile et contraignante, qui demande à se mettre ensemble pour agir, afin de trouver des solutions novatrices, efficaces et efficientes pour l’amélioration de la qualité et l’humanisation des soins et services de santé. De ce fait, Alim Hayatou, a demandé aux promus de redoubler d’ardeur au travail en s’éloignant des mauvaises pratiques telles que l’inertie, la rétention des documents et de l’information, l’insubordination, l’incivisme, la corruption, etc. « je vous engage au respect des valeurs de notre administration notamment, l’assiduité, la ponctualité, la célérité dans le traitement des dossiers, la gratuité du service public, le respect de la fortune publique, la primauté de l’intérêt général, le bilinguisme, la laïcité, la quête permanente de la performance, mais surtout la collaboration franche et étroite, le travail d’équipe et la synergie d’actions » dira-t-il. Il a en outre rappelé que les comportements déviants, contre-productifs ou contraires à l’éthique et à la déontologie administrative seront rigoureusement sanctionnés.

Aux responsables sortants, il a transmis la reconnaissance du gouvernement pour leur contribution à la construction du système national de santé. Pour ceux atteints par la limite d’âge à la retraite, le Secrétaire d’Etat leur a souhaité une reconversion réussie.

Avant de prononcer la phrase rituelle « je vous déclare installés dans vos fonctions respectives », le Secrétaire d’Etat à la Santé Publique a salué la mémoire de Monsieur CHUO Cyprian AKWO, ex-inspecteur de service n°5 à l’Inspection Générale des Services Médicaux et Paramédicaux décédé, et a invité l’assistance à observer une minute de silence pour le repos de son âme.

 

Les nouveaux responsables aux commandes  

 

Le  décret n0 2019/1729 du 14 mai 2019 du Premier ministre, Chef du gouvernement Joseph Dion NGUTE, portant nomination de responsables au ministère de la Santé publique, envoie à la retraite les conseillers techniques, inspecteurs généraux de services, directeur de l’Administration centrale et sous-directeur.

Au total huit hauts cadres du ministère de la Santé publique camerounaise, sont appelés à faire valoir leurs droits à la retraite après plusieurs années au service de la république. De ce fait, ce décret du Premier ministre, Chef du gouvernement va surement apporter  une énergie nouvelle, un souffle et un dynamisme nouveau au sein du Minsanté avec le redéploiement de nouvelles compétences.

Dans l’Administration centrale

Madame KAMGA SIMO Cyrille, médecin, précédemment sous-directeur de l’organisation des soins, remplace ZOA ANANGA Yves Mathieu au poste de directeur de l’organisation des soins et de la technologie sanitaire. Wandi Déli, pharmacien, est le nouveau directeur de la pharmacie, du médicament et des laboratoires, il remplace à ce poste ATEBA ETOUNDI Aristide Otto, admis à faire valoir ses droits à la retraite. Soulignons qu’avant sa nomination comme directeur de la pharmacie, du médicament et des laboratoires WANDI DELI est chef service de l’homologation. A la direction de la promotion de santé, le Dr CHEUMAGA Bernard jusque-là directeur, est admis à faire valoir ses droits à la retraite au profit de Madame OUSMAN, née FANNE MAHAMAT,  déléguée régionale de la santé publique de l’Extrême-Nord. La direction des ressources humaines est désormais confiée à ELLA NGBWA Emile, administrateur civile principal, qui remplace DIKANDA Pierre Charles appelé à d’autres fonctions.

Au niveau de l’inspection générale des services administratifs

DIKANDA pierre Charles, professeur des lycées d’enseignement général et précédemment directeur des ressources humaines, est nommé inspecteur n°3. Tandis que, AWONO MVOGO Sylvain, assistant d’université, devient inspecteur n05 et remplace ainsi, CHUO Cyprian AKWO.

Inspection générale des services pharmaceutiques et des laboratoires,

Madame KOUAKAP, née DJINOU TCHANA Solange, pharmacienne, sous-directeur de la pharmacie, est promu inspecteur n01 et vient remplacer MOUGNOL, admis à faire ses droits à la retraite. SALIHOU SADOU, pharmacien, va désormais occuper le bureau de l’inspecteur n02 au détriment de Essono MVOA, admis à faire valoir des droits à la retraite. Tandis que le poste de l’inspecteur n05 revient à SAMA Jules NKAM, pharmacien, précédemment en service à la délégation régionale du Nord-ouest, il remplace ainsi, Tabi Manfred TANYI, admis à faire valoir ses droits à la retraite  

 

A l’inspection générale des services médicaux et paramédicaux

 inspecteur n°2, DIPANDA Théodore Désiré, Médecin, jusque-là inspecteur n°3 à l’inspection générale des services administratifs, remplace Madame BEDJANGA, née WAAH Nanyang Margaret, admise à faire valoir ses droits à la retraite. OWONO ETOUNDI Paul, professeur d’université, avant inspecteur n°4 à l’inspection générale des services médicaux et paramédicaux, est le nouveau inspecteur n°3, et remplace NDOUNGUE Jean, admis à faire valoir ses droits à la retraite. Le poste de l’inspecteur n°4 revient à TCHUEM TCHUENTE Louis Albert, qui remplace OWONO ETOUNDI Paul, muté. Puis, AJONGO Jean Jacques, administrateur civil principal de la santé publique, est désormais au poste de l’inspecteur n05, remplaçant ainsi TCHUEM TCHUENTE Albert, également muté.

Enfin, MBOME NJIE Victor, délégué régional de la santé publique du Sud-ouest, est nommé conseiller technique n01 en remplacement de NDO Jean Bernard, admis à faire valoir ses droits à la retraite. Et puis, à la division des études et des projets, le chef de division est DIABY Ousmane, cadre contractuel d’administration, et avant cette nomination il était sous-directeur du budget, du matériel et de la maintenance au ministère de l’eau de l’énergie.

Suite à ces nominations, le ministre de santé publique Malachie MANAOUDA félicite les nouveaux promus tout en les invitant à se mettre aussi tôt au travail. « Le chef du gouvernement vient de procéder à un redéploiement des compétences au sein du ministère de la santé publique, du moins au rang de directeur et assimilés. Félicitations aux nouveaux promus et maintenant au travail car la santé des populations n’attends pas » a-t-il déclaré sur son compte twitter.

Désiré EFFALA

 

 

Laisser un commentaire

quinze + six =

Catégories

Visiteurs