Oyem: Journée médicale, des soins et des médicaments gratuits offerts aux populations urbaines et rurales

Action coordonnée entre les autorités municipales et le corps médical

L’esplanade de la place des fêtes de la ville d’oyem chef lieu de la province du Woleu Ntem au nord du Gabon a vibré le 9 janvier 2021au rythme des journées médicales pour le grand bonheur des populations oyemoises. Organisée par plusieurs églises et coordonné par l’édile de la ville Christian Abessolo Menguey, en présence du gouverneur de la province du Woleu Ntem Jules Djeky, ce sont des soins médicaux et des médicaments gratuits qui ont été administrés et distribuer aux populations.

Des médicaments pour le bonheur des populations

Venus des quatre coins de la ville et des villages de la province du Woleu Ntem, ce sont plus de 1200 personnes détentrice chacun de son masque et contraint au respect des mesures barrières qui ont reçus des soins et médicaments gratuits des médecins spécialistes venus de Libreville et de Port-gentil, avec l’appui du personnel soignant de la ville d’Oyem, précisément de la délégation de la Cnss du Woleu Ntem représenté par le Dr Michel Ndong Assapi et de l’anesthésiste Bernadette Mekui pour le centre régional d’Oyem.

Remise des moustiquaires imprégnées

Ainsi les hommes et femmes de santé ont durant cette journée, traité des maladies sexuellements transmissibles, et non transmissibles telles que l’hypertension artérielle, le diabète et le paludisme.

La journée médicale d’Oyem, la toute première du genre a été l’occasion pour le premier magistrat de la ville d’Oyem qui avait à ses côtés le 3e maire adjoint de la commune Adamou Aboubakar de se réjouir des soins médicaux et médicaments offerts à ses populations. Et de dire que cette action coordonnée par Christian Menguey Abessolo épouse fidèlement la politique sanitaire du Chef de l’ État Ali Bongo ONDIMBA qui ne cesse de prôné l’accès aux soins de santé à toute les populations gabonaises. Une politique sanitaire mise en exergue par le ministre de la santé Dr Guy Patrick OBIANG NDONG. Après Oyem et la province du Woleu Ntem, nulle doute que d’autres provinces du Gabon suivront le pas pour le grand bonheur des populations.

Saint Clair kengue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux + treize =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR