Yaoundé - 04/08/2020

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Paludisme: 11 districts du Littoral reçoivent leur Milda

Du 25 jusqu’au 30 juin 2020, les districts de Abo, Bonassama, Dibombari, Loum, Manjo, Mbanga, Melong, New-Bell, Njombe-Penja, Nkongsamba, et Nylon reçoivent leur moustiquaire imprégnée à longue durée d’action pour le compte de la troisième campagne nationale de distribution gratuite des Milda.

Il a fallu du temps pour que les activités de distribution des Milda reprennent. La pandémie de Covid-19 survenue en Mars 2020 est venue mettre aux arrêts les activités de prévention du Programme national de lutte contre le paludisme, le temps de trouver une stratégie adéquate pour faire parvenir les moustiquaires aux populations. Dans le respect de mesures barrières contre la Covid-19, les agents chargés de la distribution, masque facial sur le visage, ses sont rendus vers les populations des districts concernés. Cette action hors du commun répond aux instructions du ministre de la santé publique qui en cette période pandémie de coronavirus, désire éviter autant que possible, les attroupements qui pourraient conduire à la contamination des populations : « Pendant les opérations, les responsables des ménages sont priés d’attendre les distributeurs des Milda dans leur ménage munis des tickets reçus et d’une pièce d’identification pour le retrait gratuit de leur Milda » déclare Manaouda Malachie dans le communiqué de presse du 26 juin 2020.  « Il est rappelé que les Milda reçues doivent être exposées à l’ombre et à l’air libre pendant 24 heures avant leur installation au dessus des espaces de couchage » précise t-il.

Cette action arrive à point nommé lorsqu’une qu’une vague des cas de paludisme se fait ressentir de ce coté là du pays. Infection favorisée par le climat qui y est froid et pluvieux. Une initiative bien accueillie par les populations dédits districts qui félicitent l’initiative du ministre de la Santé publique : « On a déjà des retours depuis hier des communautés qui ont reçu leur milda et sont très contents surtout en ces temps de pluies » renseigne Olivia Ngou, Fondatrice et directeur exécutive du Impact Santé Afrique(Isa).

Bon à savoir, une étude menée sur l’impact de la lutte contre le plasmodiium falciparum en Afrique entre 2000 et 2015 par S.Bhatt a permis de démontrer que l’efficacité des Milda dans la lutte contre le paludisme se situe à 68 % tandis que la pulvérisation intra domiciliaire(PID) et la Thérapie combinée à base d’artémisinine (Act/Tca) représentent respectivement 10% et 22 %.  Alors qu’on craignait que la Covid-19 vienne anéantir les efforts du programme national de lutte contre le paludisme dans sa mission de réduire les cas de paludisme et parvenir à son éradication d’ici en 2030, la reprise des activités de prévention vient ainsi donner un coup d’espoir par rapport l’impact des activités effectués en communauté surtout dans les zones les plus affectées telles que l’Adamaoua, le Nord et l’extrême. Les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest qui font également parti de la troisième phase ont déjà bénéficié du dénombrement du 14 au  23 décembre 2019. Celles-ci sont dans l’attente de recevoir leur Milda très prochainement. Pour la région du Centre, la non-disponibilité des financements pourrait voir un funeste destin embrasser ses populations de la capitale politique qui sont jusqu’à l’heure actuelle abandonnées à leur sort.

Brenda NGOUFACK

Laisser un commentaire

sept − 3 =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR