Yaoundé - 09/08/2020

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

suis personnel de santé. Que faire pour survivre au Covid-19 ?

Au moment où 93 personnels de santé sont infectés par le Covid-19 au Cameroun, le professeur agrégé en médecine, gynécologue- obstétricien, Pr Foumane Pascal fait des propositions aux personnels de santé en première ligne contre cette pandémie.
(Pr Foumane, Cameroun, 02/05/2020)

  1. Puis-je déserter mon poste de travail?
    Non. Le pays a besoin de moi. Ce n’est pas le moment de faillir à mon serment. Les malades (Covid-19 ou non) ont besoin de mes compétences. Je peux aussi être contaminé en communauté où je fais moins attention.
  2. Le risque d’être contaminé est-il plus important à l’hôpital ?
    Oui. C’est une communauté où on rencontre plus de personnes susceptibles de porter le virus. Les mesures de protection et d’hygiène sont indispensables.
  3. Puis-je refuser de donner des soins à un malade Covid-19 ?
    Non. Ce serait de la “non assistance à personne en danger”. Je dois prendre les précautions nécessaires et administrer les soins.
  4. Comment me protéger ?
  • Je porte systématiquement un masque approprié au sein de l’hôpital et en dehors
  • Je lave mes mains à l’arrivée et au départ, avant et après chaque contact avec un usager.
  • Je porte des gants à usage unique pour chaque soin.
  • Si mon poste de travail m’oblige à me rapprocher du visage des malades ou à m’occuper des cas de Covid-19 présentant des symptômes, je mets des lunettes de protection, ou de préférence une visière que je peux fabriquer avec un transparent.
  • Je porte une tenue pour les soins selon la disponibilité des équipements (blouse, surblouse, surchaussures, combinaisons, etc). Si je n’ai que ma blouse, je la laisse à l’hôpital, je la lave et la repasse régulièrement, je l’expose quotidiennement au soleil.
  • Je trempe la semelle de mes chaussures dans de l’eau javelisée à l’arrivée et au départ de l’hôpital.
  1. Je n’ai pas d’équipements de protection, puis-je m’occuper des malades Covid-19 ?
    Oui. Non seulement, nous devons faire avec nos moyens, mais les mesures de protection simples décrites ci-dessus sont efficaces lorsqu’elles sont bien appliquées.
    De plus, une combinaison de protection mal utilisée peut être source de contamination.
  2. Y a t-il un médicament que je peux prendre pour prévenir la maladie ?
    Notre pays (Cameroun), n’a encore validé aucun médicament dans ce sens. En tant que professionnel de la santé, nous savons que la Russie recommande 250 mg de Mefloquine par semaine pour ses soignants (la mefloquine est contenue dans Artequin qui est vendue chez nous). On sait également que l’Inde utilise 400mg l’hydroxychloroquine par semaine en prophylaxie.
  3. Si je présente un risque élevé de mourir de Covid-19, puis-je prendre une telle prophylaxie?
    Oui, en attendant les conclusions des experts. Protéger ma vie est un impératif.
    Je présente un plus grand risque de mourir de Covid-19 si je suis âgé de plus de 65 ans, je suis diabétique, hypertendu, insuffisant rénal, malade de cancer ou du foie.
  4. Comment puis-je savoir que je présente des symptômes suspects de Covid-19 ?
  • Si j’ai une gêne ou un mal de gorge, le nez bouché et une sensation de fièvre (avec mal de tête léger) alors que ma température est normale: je suis au début de la maladie (les trois premiers jours)
  • Si le mal de gorge s’aggrave (ou commence) avec des courbatures, des douleurs articulaires (douleurs lombaires+), avec apparition d’une toux, d’une diarrhée, la perte du goût des aliments et des odeurs, une grande fatigue : je suis à un stade plus avancé de la maladie (4ème-6ème jour)
  • Si j’ai une fièvre (>38°C), une très grande fatigue, une difficulté à respirer et que tous les autres signes décrits ci-dessus s’aggravent : je suis en train de faire une forme grave de la maladie (à partir du 7ème jour). J’ai besoin de soins urgents.
    Par ailleurs, il existe des scores cliniques et des applications pour téléphone Android pour savoir si on est un cas suspect.
  1. Que faire si on est suspect de Covid-19 ?
  • Appeler le 1510.
  • En attendant l’enrôlement dans le circuit de prise en charge, ou si le numéro ne répond pas, appelez les collègues qui peuvent aider à orienter ou, si nécessaire, à commencer un traitement.
  1. Quels sont les traitements les plus à jours?
  • La prévention de la maladie thrombo-embolique (par enoxaparine par exemple) est recommandée chez tous les malades symptomatiques, notamment ceux présentant un facteur de risque de décès. Pour les cas graves, des doses curatives sont utilisées.
  • La double antibiothérapie est la meilleure option antibacterienne (azithromycine + amoxiclav ou azithromycine +cephalosporine) en cours d’utilisation.
  • La chloroquine reste indiquée et utilisée pour éviter le passage aux formes sévères.

Nous ne pouvons soigner les autres que si nous sommes nous même bien portants “

Laisser un commentaire

deux + 11 =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR