Yaoundé - 09/08/2020

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Covid-19 : Le Minsanté intensifie la recherche des cas de coronavirus

Au moment où le Cameroun totalise 12 270 cas confirmés, 7774 guéris et 313 décès au 23 juin 2020, le pays se focalise sur  la stratégie de riposte articulée autour des des « 3T » à savoir Traquer, Tester et Traiter. le premier T, « Traquer », consiste à rechercher activement les cas, les identifier ainsi que leurs contacts.

A en croire le Ministère de la Santé publique, un des éléments clé de ce T », le « Suivi des contacts » – Ce suivi des contacts comprend trois éléments fondamentaux, à savoir : le listage des contacts ou personnes qui côtoient le cas au quotidien, l’identification des contacts de manière physique , le suivi des contacts durant une période de 2 semaines, période pendant laquelle les contacts à haut risque sont mis en quarantaine chez eux, géolocalisés et suivis par les équipes du Ministère de la Santé publique via le téléphone et à domicile, afin de détecter l’apparition de symptômes compatibles avec le COVID-19.

« Ceux des contacts qui manifestent un signe du COVID-19 pendant la période de suivi, sont pris en charge par nos équipes pour le dépistage et le traitement le cas échéant. Toutes ces procédures sont réalisées par nos équipes conformément aux principes éthiques à savoir : le respect de la confidentialité et la protection des données des personnes suivies », a expliqué le Dr Georges Alain Etoundi Mballa au cours de point de presse du 23 juin 2020 au Centre des Opérations d’Urgences de santé publique.

A date, le Cameroun enregistre près de 3 900 contacts actifs, dont plus de 79% sont suivis, pour un cumul de plus de 38 000 contacts. Cela nous a permis de rattraper des contacts suspects devenus par la suite des cas confirmés.

Non à la stigmatisation

Dans un contexte où les patients sont pointés du doigt en milieu hospitalier comme dans la société, le Minsanté sensibilise. «Vous l’avez bien deviné, toute cette activité de « suivi des contacts » comme d’ailleurs tout ce qui concerne le COVID 19, n’est possible que dans un environnement de confiance mutuelle, de capacité du système de santé à offrir aux citoyens des soins de qualité garantissant sécurité et confidentialité.  Je lance donc un vibrant appel à tous, professionnels de santé, professionnels des médias et tous les intervenants du dispositif mais aussi à vous les populations, je vous invite tous à bannir tout comportement ou attitude visant à générer une stigmatisation des patients atteints de COVID 19 et de leurs familles. Ils ont besoin de notre soutien pour leur prise en charge précoce, gage d’une meilleure survie », renchérit Dr Georges Alain Etoundi Mballa.

Joseph MBENG BOUM

Laisser un commentaire

huit + 3 =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR