Yaoundé - 04/08/2020

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Vaccination de routine : Une importante cargaison de vaccins réceptionnée à Yaoundé

Le 28 juin dernier, le ministère de la santé publique à travers le groupe central du Programme élargi de vaccination est entré en possession,  à l’aéroport international de Nsimalen, d’un important lot de vaccins composé notamment des vaccins contre la tuberculose (Bcg), le vaccin polio injectable (Vpi) et le vaccin antiamaril (Vaa). Ces vaccins viennent renforcer la chaîne d’alimentation en couverture  vaccinale au Cameroun.

Bien que le pays soit engagé dans la lutte contre la pandémie de coronavirus, les autres maladies ne sont pas négligées. Le gouvernement fournit des efforts notamment sur l’ensemble de la couverture du taux vaccinal au Cameroun. « Parallèlement à la mobilisation de nos efforts contre la Covid-19, nous veillons scrupuleusement au suivi des autres pathologies et notamment à la poursuite de nos différents programmes à l’instar du Programme élargi de vaccination (PEV), qui vient de recevoir ces vaccins pour enfants » a signalé Dr Manaouda Malachie sur Twitter. C’est une bouffée d’air que connait le calendrier vaccinal qui n’a pas été respecté depuis trois mois, ceci à cause de la fermeture des usines de fabrication due au confinement observé en Asie et en Europe. En effet, selon le plan d’approvisionnement élaboré en début d’année par les groupes techniques, le Cameroun acquiert les vaccins utilisés dans la vaccination de routine chez les femmes enceintes et les enfants de zéro à23 mois par la voie aérienne.

La conséquence directe de cette situation  s’est traduite dans l’impossibilité pour le pays de commander et d’approvisionner normalement les formations sanitaires. Pourtant, la vaccination est un service de santé essentiel qui protège les enfants, les adolescents et les femmes enceintes contre les maladies graves telles que la rougeole, la fièvre jaune, le tétanos et bien d’autres. Ces vaccins sont efficaces et permettent d’éviter environ 3 millions de décès d’enfants dans le monde chaque année.

Pour plus d’efficacité, un système permettant d’obtenir des critères de gestion de la chaîne d’approvisionnement est mis en place. Il s’agit du bon produit, de la bonne qualité, la bonne condition, le bon endroit, le bon moment et surtout le bon coût. Voilà pourquoi l’Etat à travers le Programme élargi de vaccination et ses partenaires au développement (Unicef, Oms) travaillent chaque jour afin de garantir la disponibilité sans interruption de vaccins de qualité aux entités en charges des prestations de service malgré le contexte de Covid-19. En sommes, les opportunités de vaccins ne doivent pas être ratées à cause de l’indisponibilité. De ce fait les parents sont appelés à continuer à respecter le calendrier vaccinal chez les enfants ainsi que chez les femmes enceintes.

Ariane Makamte

Laisser un commentaire

deux × cinq =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR