Yaoundé - 15/12/2018

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Viabilisation: 34 districts dotés de nouveaux équipements roulants

Viabilisation: 34 districts dotés de nouveaux équipements roulants

Ce sont 34 motocycles, 11 ambulances et 04 véhicules tout terrain de type pick-up que le gouvernement a acquis avec l’appui du Fonds des nations unies pour la population (Unfpa), et redistribué.

7000 femmes en âge de procréer décèdent chaque année des suites de complications lors d’une grossesse ou d’un accouchement. C’est partant de cette situation que le ministre de la Santé Publique, André Mama Fouda assisté de la représentante du Fonds des nations unies pour la population, Siti Batoul Oussein a  présidé cette cérémonie de dons. Ces équipements sont  destinés aux formations sanitaires où les ratios de mortalité et de morbidité maternelles et infantiles comptent parmi les plus élevés au Cameroun. Ainsi, elles pourront renforcer leurs capacités de supervision et d’intervention en urgence, des facteurs encore en souffrance. En effet, le pays compte environ 2000 femmes atteintes de fistules obstétricales. Chaque année, la plupart de ces femmes vivent en dessous du seuil de pauvreté et dans des localités assez isolées. Elles n’ont pas par conséquent accès au traitement. Les régions ciblées sont l’Extrême-Nord, le Nord, l’Adamaoua, l’Est et le Centre. Ce projet qui marque le démarrage effectif de l’ensemble des activités prévues dans le cahier du Pojet d’Appui à la Santé Maternelle, Néonatale et Infantile(Pasmni), va durer trois ans et couvrir la période allant de 2018 à 2021.

Face à cette situation, le ministère de la Santé Publique s’est engagé dans sa stratégie sectorielle, à renforcer les efforts déjà entrepris pour réduire la mortalité maternelle, néonatale et infanto-juvénile. C’est dans ce cadre qu’il a mis sur pied le Pasmni. Ce programme est placé sous la coordination technique du Programme multisectoriel de lutte contre la mortalité maternelle et infanto-juvénile.  La Banque islamique de développement finance plusieurs projets. Notamment avec ce prêt de 14 milliards de Francs CFA  accordé au gouvernement camerounais pour l’achat du matériel roulant. En effet, cet investissement vise le renforcement des capacités de supervision et d’intervention en urgence dans 34 districts de santé et 85 formations sanitaires.

Il faut rappeler que le donateur de ce matériel à savoir le Fonds des nations unies pour la population (Unfpa) intervient au Cameroun au côté du gouvernement et des populations depuis 1969. Elle  apporte son expertise dans le domaine de la santé de reproduction. Elle implique entre autres choses, le renforcement des ressources humaines, notamment la formation continue et le mentoring des personnels de santé en poste dans les formations sanitaires concernées. Le renforcement du système de santé à travers l’appui pour la production de l’information sanitaire en santé de production. En outre, elle œuvre afin de réaliser un monde où chaque grossesse est désirée, chaque accouchement est sans danger et le potentiel de chaque jeune est accompli.

Ariane MAKAMTE

Laisser un commentaire

Catégories

Visiteurs