Atelier d’harmonisation des pratiques et procédures de prises en charge des cas graves et critiques de la COVID-19

Ouverture à Libreville d’un atelier d’harmonisation des pratiques et procédures de prise en charge des cas graves et critique de la Covid-19 au Gabon. L’atelier qui se déroule du 13 au 15 Octobre 2021 vise à harmoniser les procédures de la prise en charge des cas graves et critiques de la COVID-19 au niveau national et voit la participation des responsables du copil, des représentants des structures sanitaires privés et de l’organisation mondiale de la santé.

Face à l’augmentation des cas Covid au Gabon, le copil amené par son premier responsable plante le décor d’un atelier dont les ateliers sont très attendus.<<Le présent atelier fait suite à un atelier d’échanges organisé, en février2021, entre les différents prestataires des sites de prise en charge COVID-19; celui-ci avait alors généré des protocoles nationaux de PEC des formes simples à modérées. Sur le plan chronologique, il me plait de préciser que nous étions alors à la veille de la 2nde vague. Nous avions instruit une évaluation des capacités de prise en charge des SICOV du Grand-Libreville dans le cadre de la préparation à une éventuelle 3ème vague de l’épidémie. En août dernier, nous avons procédé à l’évaluation de la riposte au cours de la 2eme vague de la pandémie dans notre pays pour définir les stratégies pour la phase 3.>> a présenté le Général Professeur Romain Tchoua coordonnateur du copil

Pour sa part, le Dr Bakary Osavino a dévoilé les objectifs spécifiques et généraux de cet atelier.<< Il sera question pour nous au cours de cet atelier de partager les expériences de prise en charge des cas graves et critiques de COVID-19 dans les structures sanitaires dédiées, en mettant un accent sur les expériences réussies susceptibles d’être répliquées dans lesautres Sicov ; Partager avec les paricipants les dernières recommandations de l’OMSen matière de prise en charge des cas graves et critiques de COVID-19:S’accorder sur un nouveau protocole de prise en charge des cas graveset criques de COVID-19, à soumettre à validation par les autorités ; Evaluer les besoins en oxygène, en équipements, médicaments et autres intrants de réanimation.>> a t il expliqué.

Durant 72 heures, les différents participants vont s’atteler à produire les résultats issus du partage d’expériences des différentes structures hospitalières sur la prise en charge des cas graves et critiques de COVID-19. Un protocole thérapeutique, un protocole de suivi  du malade,  Une orientation sur la mise a jour de l’OMS concernant la prise en charge des cas graves et critiques de Covid-19 , Un protocole consensuel national de prise en charge des cas graves et critique de la COVID-19 a proposer aux autorités et les besoins en oxygène et intrants de réanimation connus. des propositions concrètes de protocoles de prise en charge adaptés en fonction de la forme clinique, une évaluation lucide des Besoins reels et chiffrés en EPI, des équipements de réanimation, médicaments, oxygène et autres consommables à l’effet d’améliorer la prise en charge des cas dans les structures respectives qui permettra de casser la courbe ascendante de la létalité.

Saint Clair Kengue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 − un =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR