Dialogue social, le Dr Marie Thérèse Vané Ndong Obiang rassure le SYNAMONP antenne du CHUL

Dialogue social, la hiérarchie du centre hospitalier universitaire de Libreville et les responsables de l’antenne du syndicat de la main d’œuvre non permanente du cette structure sanitaire ont échangé le 8 septembre 2021 dans la salle des actes du CHUL sur préoccupations socio Professionnelles qui cristallisent les attentes de leurs adhérents. Objectif visé était de rassurer les partenaires sociaux.

Emmenés par leur Secrétaire général national, Paulin Moukagni Mapaga, les nouveaux responsables de l’antenne CHUL du Syndicat national des agents de la main d’œuvre non permanente (SYNAMONP) ont saisi l’opportunité de ces instants de civilités, pour rappeler au souvenir du Directeur Général du CHUL un certain nombre de préoccupations socio professionnelles qui cristallisent les attentes de leurs adhérents.

Les doléances égrenées une bonne vingtaine concernent notamment le renforcement des capacités du parc automobile pour le transport des personnels, la fourniture d’un certain nombre d’équipements de travail (fauteuils roulants, brancards, chariots, etc.), le versement régulier des cotisations CNSS, la fourniture régulière en eau et en médicaments et l’apurement du reste des arriérés des primes dites de quote-part. 

Sur toutes ces questions, les représentants des agents de la MONP du CHUL ont convenu avec le Directeur Général que les actes déjà posés et des signaux indiquent la volonté manifeste de résoudre durablement les problèmes posés. A l’appui de ces acquis et dispositions, Dr Marie-Thérèse Vané Ndong-Obiang n’a pas caché sa détermination à faire davantage en cas de retour à bonne fortune de la trésorerie du CHUL.

Elle a invité ses partenaires à travailler sans relâche pour éradiquer dans leurs milieux les actes de fraude et autres comportements déviants qui biaisent les objectifs de performance financière escomptés. C’est tout confiant de l’aboutissement des doléances soulignés auprès de la Directrice Générale du CHUL que les responsables du syndicat national de la main d’œuvre ont pris congé de leur interlocuteur non sans saluer la fluidité de ces échanges.

Saint Clair Kengue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − seize =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR