GABON/GUY PATRICK OBIANG NDONG EN GUERRE CONTRE L’INDISCIPLINE DANS LE CORPS MÉDICAL

LE PERSONNEL SOIGNANT DU CHUL LORS DE LA RENCONTRE AVEC LE MINISTRE DE LA SANTE

La lutte contre l’indiscipline et plusieurs autres maux qui ternissent l’image du corps médical gabonais plus que jamais au cœur des multiples préoccupations du Ministre de la santé Dr Guy Patrick Obiang Ndong lors de sa récente visite effectué au centre hospitalier universitaire de Libreville qui a sanctionné 6 personnels de santé du service pédiatrie pour abandon de poste.   

ECHANGE ENTRE LE MINISTRE DE LA SANTE ET LE PERSONNEL SOIGNANT DU CHUL

C’est au cours de sa récente visite dans le cadre de l’inauguration de l’hôtel des cadres du CHUL, le ministre de la santé Dr Guy Patrick Obiang Ndong a effectué une visite inopinée des différents services  de cet hôpital au cours de cette visite, il a été outré de constater les absences injustifiées de certains agents à leurs postes de travail notamment six pédiatres au service pédiatrie. Ces médecins étant probablement en service dans les structures sanitaires  privées pendant leurs heures au centre hospitalier universitaire de Libreville comme a vérifié le ministre dans le planning du jour de service. Au regard de la rigueur infligé par le Dr Guy Patrick Obiang Ndong, la direction de l’hôpital a été sommé de convoquer ces derniers et de les coller des demandes d’explication avec inscriptions au dossier. « Comment est-ce possible que sur 14 médecins de service 6 sont absents de leur poste sans justification ? » s’est interroger le ministre de la santé avant de poursuivre, « si vous allez dans les structures privées vous les verrez en pleine consultation… » Ce constat du ministre a été fait en présence des partenaires sociaux qui ont déploré et condamner ce type de comportement. « Depuis la prise de service du nouveau chef de notre département ministériel ce dernier nous associe dans toutes ses sorties de terrain, et nous sommes très déçu du comportement de nos collègues. Comment peut-on défendre ce type de dérapages ? entend que partenaires sociaux nous soutenons ce ces sanctions que viennent de prendre le ministre. Nous invitons aussi la direction générale d’être plus regardante sur la présence effective du personnel au poste de travail. » A souligné un leader syndicaliste présent dans la délégation du ministre de la santé. Le patron de la santé a donné des instructions fermes à la direction générale du centre hospitalier universitaire de Libreville de mettre en place un système de pointage dans l’ensemble des services de l’hôpital et de le tenir informer. Parmi les griefs souvent reproché aux personnels de santé dans nos hôpitaux, l’on note le manque d’accueil, l’absentéisme, le laxisme et le clientélisme autant de maux qui ternissent fortement l’image de la médecine et auxquels devraient s’attaquer avec rigueur le ministre de la santé Dr Guy Patrick Obiang Ndong.

LE MINISTRE DE LA SANTE GUY PATRICK OBIANG NDONG LORS DE SA PRESTATION DE SERMENT

Ainsi après l’hôpital régional de Mouila dans la province de la Ngounie, c’est autour des indisciplinés du centre hospitalier universitaire de Libreville de recevoir la sanction du patron de la santé bien déterminer à faire régner la discipline dans le corps médical gabonais

Saint clair Kengue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize + seize =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR