Paludisme au Gabon, plus de 500 décès en 2020

En prélude à la journée mondiale de lutte contre le paludisme  célébré le 25 avril de chaque année, le Directeur général du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), le Dr Abdul Safiou Razack a au cours d’un café de presse  le 22 avril 2021 édifié les hommes et femmes des médias sur la campagne de sensibilisation dénommé “zéro palu je m’engage”.

Dr Safiou Abdul Razzack directeur du PNLP

Le Gabon à l’instar de plusieurs pays dans le monde est résolument engagé dans la lutte contre le paludisme malgré la covid-19. Selon l’organisation mondiale de la santé, le thème retenu pour la journée mondiale de lutte contre le paludisme édition 2021 est: “Tirer un trait sur le paludisme.” afin de mettre fin à cette maladie qui décime les populations dans le monde, surtout en Afrique. Au Gabon, c’est sur le thème “zéro palu je m’engage posons des actes” que cette journée sera célébrée avec plusieurs activités au menu.<<si les conditions sont réuni nous pouvons atteindre zéro palu d’ici 2030, cette année nous voulons célébré cette journée mondiale avec la semaine mondiale de la vaccination, le lancement de ces 2 activités se fera au centre de santé de nzeng ayong, ou chaque enfant vacciné recevra une moustiquaire imprégné par ce que à cause de la Covid-19 qui a un peu tenu les structures sanitaires en haleine, il y a eu beaucoup d’enfants qui n’ont pas pu être protégé par les antigènes que nous recommandons dans le programme élargit de vaccination, ça sera pour nous l’occasion de rattraper ce retard.>> A laissé entendre le Dr Abdul Safiou Razzack directeur du programme national de lutte contre le paludisme au ministère de la santé.

Selon le rapport 2019 de l’OMS sur le paludisme publié en 2020, il ressort que  le Gabon enregistre 799000 cas de paludisme un peu plus de 500 décès des chiffres qui sont à relativiser à cause de la non notification du système sanitaire Gabonais. Toutefois des avancées significatives dans la lutte contre le paludisme sont à relever, notamment la dotation de 60.000 moustiquaires par le gouvernement gabonais et 21.000 moustiquaires de la Caisse National d’Assurance Maladie et de Garantie Social (CNAMGS). Des dotations à l’endroit du PNLP qui sont distribués gratuitement aux femmesenceintes, aux personnes les plus vulnérables dans le but de lutter contre le paludisme. Créer en 1995, le Programme National de Lutte contre le Paludisme a pour mission d’accentuer la lutte contre le paludisme à travers la sensibilisation sans faille des populations et des pouvoirs publics.


Saint Clair Kengue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 3 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR