Première session ordinaire du comité de pilotage du centre hospitalier universitaire mère et enfants Jeanne Ebori, gestion satisfaisante du comité

Le ministre de la santé lors des travaux

Le centre hospitalier universitaire mère et enfants Jeanne Ebori a tenu le 19 mars 2021 en présence du ministre de la santé Dr Guy Patrick Obiang Ndong la première session ordinaire de son comité de pilotage pour l’année 2021. Au menu des travaux, la présentation de l’activité médicale et des projets 2021-2022 du CHUMEJE, et la présentation de l’état financier du CHUMEJE.

Quelques membres du comité de pilotage

Un peu plus de 6 milliards c’est le budget arrêté pour la réalisation des projets et le fonctionnement du centre hospitalier universitaire mère et enfants Jeanne Ebori pour l’exercice 2021-2022. C’est ce qui ressort de la rencontre entre le ministre de la santé Dr Guy Patrick Obiang Ndong et les membres du comité de pilotage et de gestion du CHUMEJE.<< Dans le cadre de la gouvernance de nos structures hospitalières, le Chef de l’État Ali Bongo Ondimba avait décidé de délégué la gestion du CHUMEJE à un prestataire qu’ on appel sphera donc depuis 2007 cet accord a été signé et chaque année nous organisons ce comité de pilotage pour voir l’état d’avancement de la mise en œuvre de cet délégué de gestion. Le directeur général a présenté aux membres du comité de pilotage le bilan de l’année 2020 qui se résume par 47000 consultations réalisées, 35000 hospitalisations, 5000 accouchements et plus de 2700 actes chirurgicaux posé. Donc il y a une nette amélioration de l’activité médical par rapport à 2019 et 2018 alors nous sommes très satisfait de ce bilan ajouté à cela les perspectives pour l’année 2021. Nous leur avons demandé de pouvoir faire mieux par ce que le CHUMEJE est un centre d’excellence, et nous souhaitons que la qualité soit de rigueur dans la prise en charge des patients qui viennent dans cette structure.>> A laissé entendre le Dr Guy Patrick Obiang Ndong ministre de la santé au sortir des travaux de ce comité de pilotage.

La procréation médicalement assisté (PMA) n’était pas en reste des travaux de ce comité de pilotage. <<Au cours de nos travaux, nous avons rappelé au directeur général du CHUMEJE qui a la mission de mettre cette politique publique en œuvre que lors de la présentation du projet médical d’établissement il s’était engagé sur la mise en œuvre de ce projet pour fin juin-juillet 2021. Donc nous restons toujours en attente, mais il y a des travaux d’aménagement de la structure qui va abrité la procréation médicalement assisté, il y a des équipes du CHUMEJE qui sont allés à Barcelone se faire formé sur les techniques et il y a des coopérations qui sont aujourd’hui noué avec l’international pour que cela se face. Donc c’est au directoire du CHUMEJE de s’activer pour que se projet se concrétise.>> A ajouté le patron de la santé.

Créer il y a plusieurs années, le centre hospitalier universitaire mère et enfants Jeanne Ebori poursuit progressivement sa mue à travers ses différents services médicaux.

Saint Clair Kengue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − 15 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR