Programme élargi de vaccination, les acteurs de la santé planifient la prochaine campagne d’activités de vaccination intensifiées

Dans  le  cadre  des  activités  du  Programme  élargi  de Vaccination  (PEV),  le  Ministre  de  la  Santé,  Dr.  Guy  Patrick  Obiang  Ndong  a  présidé,  le 08  septembre  2021,  une  importante  réunion  en  présence  du  Dr.  Magaran  Monzon Bakayoko,  Représentant  résident  de  l’Organisation  mondial  de  la  Santé  (OMS)  et  des Responsables  du  Ministère  notamment,  le  Secrétaire  Général,  le  Directeur  de  Cabinet  du Ministre,  le  Directeur  du  PEV  et  l’Expert  national  en  Vaccination  infantile,  Pr.  Simon Ategbo. L’objectif  de  cette  rencontre  était  de  faire  l’état  des  lieux  de  la  vaccination  du  fait  de  l’impact négatif  de  la  Covid-19  et  d’accélérer  la  vaccination  des  enfants.

Il  s’agissait  de  planifier  la prochaine  campagne  d’activités  de  vaccination  intensifiées  (AVI)  des  enfants  de  0  à  11  mois d’une  part  et  d’autre  part,  le  rattrapage  des  enfants  non  et/ou  insuffisamment  vaccinés depuis  janvier  2021. Le  lancement  de  cette  vaste  campagne  qui  s’étendra  sur  les  52 départements  sanitaires  de notre pays  est  prévu  pour le mois d’octobre  2021.

Face  à  la  sous  notification  de  la  vaccination  infantile,  l’assistance  a  préconisé  l’introduction d’une  enquête  sur  la  couverture  vaccinale  et  l’implication  dans  le  processus  de  vaccination du  PEV  du  secteur  privé  par  la  mise  à  disposition  d’outils  de  collecte  de  données  et  autres informations  y relatives. 

Pour  le  Ministre  de  la  Santé,  le  bien-être  des  enfants  étant  une  préoccupation  constante  du Chef de l’État,  les  différents  experts  doivent  procéder  à  une  prise  en  charge intégrée  des  activités  en  faveur  des  enfants  notamment  par  la  distribution  des  Moustiquaires imprégnées  (pour  la  lutte  contre  le  paludisme),  la  distribution  des  déparasitants  (pour  la lutte  contre  les  vers  intestinaux)  ainsi  que  la  vaccination  contre  la  rougeole,  pentavalent, BCG…

Pour la  réussite  de  cette  campagne  d’AVI,  le  Ministre  a  souhaité  l’implication  active des  Pédiatres  et  Sages-femmes  hospitaliers. Au  terme  de  la  rencontre,  Dr.  Magaran  Monzon  Bakayoko,  s’est  dit  satisfait  de  cette  séance de  travail  et  a  salué  les  efforts  du  gouvernement  dans  le  cadre  de  la  prise  en  charge  de  la problématique des  activités  vaccination  intensifiées. 

August K

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − onze =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR