Riposte contre la COVID-19, le Dr Guy Patrick OBIANG NDONG et le COPIL sur les sites de prise en charge

Le ministre de la santé et le général professeur Romain TCHOUA sur le site de prise en charge

Lutte contre la COVID-19, le ministre de la santé Dr Guy Patrick OBIANG NDONG accompagné du responsable de la coordination technique du COPIL et de la présidente du comité scientifique, du comité de pilotage de veille et de riposte contre le coronavirus a effectué le 9 février 2021 à libreville une visite des structures de prise en charge COVID-19. Ceci face à la recrudescence des cas COVID dans le pays.

Le ministre et la délégation COPIL

11836 cas testés positifs à la COVID-19, pour 727 cas actifs, 71 décès, 24 réanimations, au 8 février 2021, de quoi susciter la descente du patron de la santé et la délégation du COPIL sur les différents sites de prise en charge de la COVID-19. Tenant compte de la mutation du virus, cette visite à permis au ministre de la santé de s’enquérir des conditions réelles de prise en charge des patients hospitalisés d’une part et d’autre part de s’assurer de l’effectivité des tests antigeniques.

La mise à disposition de ces tests antigeniques dans le dispositif de riposte par le gouvernement émane de la volonté du Chef de l’ État Ali Bongo ONDIMBA de protéger la population face à cet ennemi invisible. Ce test rapide de 15 à 30 minutes permet d’avoir une présomption de diagnostic à confirmer par le test PCR en cas de positivité.

Visite d’une unité de prise en charge COVID-19

C’est ainsi que, le ministre et sa suite ont visité tour à tour l’hôpital de campagne d’Angondje, les polycliniques El rapha, et Chambrier, et le CHU de libreville. A l’hôpital de campagne d’Angondje, le ministre s’est rendu au service de prise en charge, à la zone de réanimation, au service d’hospitalisation, au service du rendu des résultats, à la porte mobile des ambulances, et au centre de traitement ambulatoire.

Dans les polycliniques, le ministre et sa suite ont visité les services d’hospitalisation et de réanimation non sans s’interroger sur les conditions de prise en charge dans ces structures notamment en capacité litière. Les responsables tout en saluant la visite du membre du gouvernement dans leurs structures respectives ont réitéré leur engagement de collaborer étroitement avec le COPIL pour une riposte plus rigoureuse.

Revêtement des ÉPIs

Au CHU de libreville, le ministre de la santé et les membres du COPIL assisté de la directrice générale ont visité successivement l’unité neurovasculaire, la réanimation COVID-19, et le site prévu pour abriter la vaccination COVID-19 non sans s’assurer du fonctionnement au préalable de la centrale oxygène.

Au terme de cette visite, le ministre de la santé a marqué sa satisfaction quant à l’expertise du personnel dans la prise en charge des cas graves que des paucisymptomatiques et à invité les populations à redoubler d’efforts en matière de prévention notamment dans le respect des gestes barrières. Car selon lui, <<la seconde vague du virus serait plus difficile et virulent que la première.>> non sans rappeler que un rapport de cette visite sera très prochainement transmis au premier ministre chef du gouvernement par ailleurs présidente du COPIL coronavirus.

Saint Clair kengue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 2 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR