Vaccination contre la Covid-19, déploiement de l’unité mobile à la mosquée de Batavea

Sous la coordination du Pr. Marielle Bouyou-Akotet, Présidente du Comité national de vaccination contre la Covid-19, l’équipe mobile  a procédé le 17 juillet 2021 à la vaccination de 355 personnes sur les 370 préalablement enregistrées à la mosquée de Batavéa dans le 3e arrondissement de la commune Libreville avec la collaboration de l’association des femmes musulmanes cadres du Gabon.

La mosquée de Batavea pris d’assaut par les musulmans l’unique cause la vaccination contre la Covid-19. Les équipes conduites par le Dr. Frédérique Marie Germaine MBANG ABBA Responsable des équipes mobiles du Copivac sur la coordination du professeur Marielle Bouyou Akotet mènent à bien les opérations.

Au terme de l’activité vaccinale, la présidente du Comité national de vaccination s’est dite satisfaite de l’engouement autour de la vaccination dans les différentes communautés. Pour elle, cette adhésion massive des communautés permettra d’atteindre très rapidement la couverture vaccinale souhaitée par les plus hautes autorités du pays tout en annonçant la mise en place d’un site web pour notification des Manifestations post vaccinales indésirables (MAPI) auxquelles peuvent être confrontées les personnes vaccinées. « Je profite de cette occasion pour annoncer la mise en place très prochainement d’un site web qui permettrait aux différentes personnes vaccinées, sans apriori, de notifier leurs effets secondaires afin que la sous-commission de pharmacovigilance puisse agir rapidement pour une prise en charge si nécessaire ou prodiguer des conseils aux personnes vaccinées » a-t-elle déclaré. Non sans reprécisé l’importance de la pharmacovigilance dans la vaccination. <<C’est un principe qui reste le même et ne dépend pas du nombre de personnes vaccinés, et surtout aussi du nombre d’équipe mise en place pendant la vaccination les équipes de vaccination et les équipes de la pharmacovigilance travaillent de commun accord de façon que tous les effets secondaires constatés soient notifiés.>> A-t-elle précisé

Pour la présidente des femmes musulmanes cadres du Gabon, Aicha Koumba Koumba, son association est partenaire du ministère de la santé et il était tout à fait normal de se mobiliser pour la vaccination.<<La vaccination se déroule très bien depuis ce matin, nous avons mobilisés plus de 500 candidats pour la vaccination et nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin, nous continuerons à mobiliser afin que le plus grand nombre soit vacciné.>> A-t-elle exprimé.

Cette action, rendue possible avec la participation de l’Association des femmes musulmanes cadres du Gabon, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan national de vaccination contre la Covid-19 notamment dans son axe stratégique 3 qui prescrit dans sa phase 4 une intensification de la vaccination par la mise en place des unités mobiles dans des lieux de cultes, les administrations et les collectivités locales en y associant les différents relais communautaires.

Il convient de rappeler que la mosquée de Batavéa constitue la troisième étape de déploiement de l’unité mobile du Comité national de vaccination contre la Covid-19 après les deux étapes de la commune de Ntoum. Cette unité a déjà vaccinée plus de 730 personnes depuis le début de ses activités le 12 juin 2021.

Saint Clair Kengue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 2 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR