Dr Bertrand Tchana, Secrétaire Général de l’Association des Médecins Camerounais d’Italie (AMCI) et président du comité d’organisation du 10ème anniversaire et du Ve congrès de l’AMCI.

0
91

« Des attentes à l’endroit du gouvernement camerounais oui, une participation effective à la conférence et au débat sur un thème qui nous interpelle tous »

Monsieur le Secrétaire Général, pouvez-vous nous faire une présentation de l’Association des Médecins Camerounais d’Italie (AMCI) ?

L’Association des Médecins Camerounais et d’origine Camerounaise en Italie (AMCI), est une association fondée en 2013 par un groupe de médecins camerounais diplômés et exerçant en Italie et d’étudiant de la faculté de médecine de l’Université de Parme. Le but initial était d’accompagner les nouveaux étudiants aspirant médecin dans la préparation de l’examen d’entrée. L’association s’est donné en outre l’objectif de recenser tous les médecins camerounais et d’origine camerounaise exerçants en Italie et par extension tous les professionnels de la santé dans le but de pouvoir accompagner la communauté camerounaise dans son parcours sanitaire en Italie mais aussi de pouvoir lever les ressources humaines et les compétences de la diaspora médicale camerounaise en Italie utile pour le développement du système de santé au Cameroun.

Le bureau exécutif de l’AMCI est composé d’un président le Dr Mbissoko Jean Paulin, quatre vice-présidents les Dr. Kemta Michel, Ntomb Jean Paul, Legninda Yves François et Neba Gerald Rogan, un secrétaire général, un trésorier le Dr Wamba Georges et cinq conseillers les Dr Tangwa Martin, Mboumi Kwame, Kwe Jean Emmanuel, Singa Danielle, Ottou Sandrine.

L’AMCI est aussi le siège de la représentation de l’ONMC en Italie, en la personne du Dr Mbissoko Jean Paulin président de l’AMCI.

Cette année votre association célèbre ses 10 années d’Existence, en votre qualité de président du comité d’organisation, pouvez-vous nous dire comment se déroulent les préparatifs et combien de participants sont attendus ?

L’AMCI en effet cette année 2023 fête son dixième anniversaire, dix ans d’efforts et de travail acharné dans le difficile et passionnant projet de recensement et rassemblement des forces et ressources de la diaspora camerounaise dans le domaine de la santé pour un appui significatif à la communauté et une participation efficace à l’œuvre de construction et développement du système de santé au Cameroun. Les préparatifs vont bon train malgré quelques contingences lié à la logistique. Nous comptons sur une bonne participation aussi bien de la communauté localement que des associations sœurs des autres pays de la Communauté Européenne, Royaume-Uni, France, Allemagne, Belgique notamment, qui nous ont constamment assisté et encourager dans notre entreprise.

Quelles peuvent être les différentes activités que vous comptez mener pour la réussite ce 10 e anniversaire ?

Le congrès des dix ans sera principalement focaliser sur la conférence-débat sur le thème des évacuations sanitaires, thème directement lié aux conditions de notre système de santé. Au programme nous avons aussi prévu une visite des principaux sites de la ville de Rome et un détour par les musées du Vatican, mais ceci dépendra du nombre de participant.

La conférence débat sur le thème : « Les évacuations sanitaires et la Diaspora médicale : Impact et Utilité dans le développement du système de santé au Cameroun». Quel est l’objectif à atteindre à cours, moyen et long terme ?

L’objectif de la conférence c’est, à partir d’un débat d’idée, d’essayer de faire un état des lieux des conditions de notre système de santé, sur le plan des ressource humaines et des plateaux techniques et voir ce que la diaspora médicale dans son ensemble pourrait apporter au processus de construction d’un système qui réponde aux nécessités et exigences de nos populations.

Quelle est la mission de la Diaspora médicale camerounaise en Italie ?

L’AMCI voudrait être le creuset qui recueille toutes les forces qui se reconnaissent dans la diaspora médicale camerounaise en Italie et ont le désir et la volonté de contribuer à l’amélioration des conditions de santé de nos populations ; mais l’AMCI a comme vocation première l’assistance et l’accompagnement de la communauté camerounaise en Italie en matière de santé, les aspirants professionnels de la santé dans leur parcours de formation.

Dix (10) ans après beaucoup de choses se sont passées, qu’est-ce qui vous a beaucoup marqué ? et Comment faites-vous pour vous adapter dans le contexte médical Italien ? Vous rencontrez certainement des difficultés qu’en est-il exactement ?

Effectivement au cours de ces dix années des actions ont été menées, l’assistance aux nouveaux étudiants en faculté de médecine dans la préparation de l’examen d’admission, des moments d’explications avec nos compatriotes de la diaspora, de solidarité avec nos collègues exerçants au Cameroun durant la dernière pandémie, les conventions entre l’Université de Parme et certaines universités camerounaises.

Le contexte médical italien, comme tous les systèmes, a ses péculiarités et ses complexités, c’est une terre d’émigration, mais c’est un pays jeune en termes d’immigration, immigration avec laquelle elle n’a pas encore commencé à compter, mais le fait d’y avoir fait sa formation çà aide. Mais je dois dire que les relations avec les autorités en particulier dans la province de Parme sont bonnes, la commune, les autorités sanitaires, l’Ordre des Médecins et Chirurgiens-Dentistes (en Italie les ordres sont provinciaux et se rassemble dans une structure fédérale) en particulier en la personne de son Président le Dr Pierantonio Muzzetto est un interlocuteur privilégier qui a énormément œuvré pour l’intégration des médecins camerounais et des médecins étrangers en générale.

A l’occasion de cette célébration, avez-vous les attentes à l’endroit du gouvernement camerounais ?

Des attentes à l’endroit du gouvernement camerounais oui, une participation effective à la conférence et au débat sur un thème qui nous interpelle tous ; la santé est avec l’éducation une des pierres angulaires du développement. Nous remercions l’Ambassadeur de la République du Cameroun en Italie, S.E. Foumane Sébatien, qui nous gratifie du patronage de l’Ambassade pour ce congrès et nous honore de sa présence. Au moment où nous parlons de la couverture santé au Cameroun, je tiens à souligner que l’Italie est peut-être le seul pays où la population dispose d’une couverture santé universelle, un système qui présente surement quelques contingences sur le plan de la gestion, mais qui présente des atouts pour l’accompagnement des pays comme le nôtre. Nous réitérons la disponibilité de la diaspora des professionnels de la santé camerounais en Italie à apporter la contribution.

Entretien mené par Désiré Effala

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR