Covid-19 – Le Minsanté reçoit les premières doses de vaccin Sinopharm

L’opération s’est déroulée, au centre spécialisé de prise en charge des malades du Covid-19, le lundi 12 avril 2021. Le ministre de la Santé publique, le Dr. Manaouda Malachie, était accompagné de ses plus proches collaborateurs. Ils ont été les premiers à recevoir le vaccin. Il s’agit du Secrétaire général de son département ministériel, le Pr. Louis Richard Njock, et la déléguée régionale de la Santé publique pour le centre, la Dr. Charlotte Moussi.

Intervenant dans un contexte de vive polémique et du scepticisme entretenus autour de la vaccination, le ministre de la Santé publique, le Dr. Manaouda Malachie est le premier citoyen camerounais à se faire contre le Covid-19. L’opération s’est déroulée ce lundi 12 avril 2021, à 10heures au centre spécialisé de prise en charge des malades du Covid-19 dans les locaux de l’ancien bâtiment de la société Orca au quartier Mvog-Mbi à Yaoundé. Peu de temps après, l’ancien chercheur au Centre Canadien de Recherche et d’Appui à la Gouvernance des Organisations Publiques (CCRAGOP), va se confier à la presse. « Je me porte bien et j’encourage nos populations à se faire vacciner pour se protéger contre la maladie », confie-t-il. Dans cet exercice ô combien important, le patron de la santé publique du Cameroun était accompagné de ses plus proches collaborateurs. Il s’agit du Secrétaire général de son département ministériel, le Pr. Louis Richard Njock, du Directeur de la Lutte contre la Maladie, les Épidémies et les Pandémie, le Dr. Etoundi Mballa, du directeur des ressources humaines et la déléguée régionale de la Santé publique pour le centre, la Dr. Charlotte Moussi. C’est sous une tente soigneusement installée à  l’esplanade d’Orca que le benjamin du gouvernement du Dr. Joseph Dion Ngute a été accueilli par le chef de centre, le Dr. Bonaventure Hollong.

Après un échange avec le corps médical, l’ancien élève de l’École Nationale d’Administration et de Magistrature, (Major de sa promotion ENAM) a été appelé à suivre le trajet qui mène vers la vaccination. L’entretien avec le personnel chargé d’enregistrer les données du demandeur du vaccin s’est achevé par l’établissement de sa carte de vaccination. Par la suite, l’ancien Secrétaire général du ministère de l’Eau et de l’énergie a reçu les informations au sujet de la dose de vaccin à administrer. Par la suite, Alvine Micheline Mvooh, a prélevé, à l’aide d’une seringue, la dose de vaccin contenue dans un flacon, puis l’a injecté dans l’épaule gauche du ministre de la Santé publique, le Dr. Manaouda Malachie, sous les applaudissements du personnel médial. Par la suite, il a été demandé à l’ancien élève de l’École Nationale d’Administration (ENA) de Paris de prendre place sur un siège pour un temps d’observation de 15 minutes. Pendant ce temps, le Pr. Louis Richard Ndjock, la Dr. Charlotte Omgba Épouse Moussi recevait à leur tour leurs premières doses de vaccin.

500 centres de vaccination ont été mis sur pied à travers le pays

La deuxième dose doit être administrée entre 2 à 4 semaines après la première dose. Ce vaccin est indiqué aux personnes âgées de plus de 3 ans, et particulièrement au personnel de la santé et aux personnes ayant un contact étroit avec le virus. Le chef de centre, le Dr. Hollong Bonaventure de l’annexe N°2 de l’hôpital central de Yaoundé dédié à la prise en charge de Covid-19 va prendre le relai, suivi de ses collaborateurs. Le coup d’envoi de la vaccination contre le Covid-19 venait ainsi d’être donné. Au cours de la même journée, le ministre de la Santé publique est allé à l’hôpital Gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé pour se rendre compte de l’effectivité du démarrage de la campagne de vaccination dans cette formation sanitaire.

Séance tenante, le Directeur Général de l’hôpital, le Pr. Mbu Robinson s’est aussi fait administrer une dose de vaccin. Les membres de la mission chinoise en séjour dans cette structure sanitaire n’ont pas hésité à dévoiler leur épaule pour profiter de cette opportunité de protection supplémentaire contre le Coronavirus. Déjà, plus de 500 centres de vaccination ont été mis sur pied à travers le pays. Ils recevront les vaccins dès leur arrivée et pourront aussitôt procéder aux administrations, selon les orientations du plan de vaccination.

Lequel plan indique que le personnel de santé, les personnes âgées ayant des problèmes de santé préexistants, les chauffeurs de transport en commun et les enseignants comme la principale cible. Le vaccin chinois a déjà été utilisé dans certains pays du continent, à l’instar des Seychelles, du Niger, de la Guinée équatoriale et du Gabon. Ces pays l’ont également reçu sous forme de don dans le cadre d’un programme d’aide aux pays en développement. Le 13 avril 2021 le Ministre et sa suite se rendront à l’hôpital Central de Yaoundé et à l’hôpital de District de Bafia pour clore le lancement de la vaccination dans la région du Centre. D’après les chiffres actualisés au 8 avril, le Cameroun comptait 61 731 cas confirmés pour 56 926 guérisons et 919 décès. 3886 cas sont actifs parmi lesquels 114 sous oxygène.

Elvis Serge NSAA

Une réflexion sur “Covid-19 – Le Minsanté reçoit les premières doses de vaccin Sinopharm

  • 12 juillet 2021 à 18 h 36 min
    Permalien

    Hmm it appears like your blog ate my first comment (it was super long) so I guess I’ll
    just sum it up what I wrote and say, I’m thoroughly enjoying your blog.
    I too am an aspiring blog writer but I’m still new to the whole
    thing. Do you have any recommendations for novice blog writers?
    I’d really appreciate it.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit + dix =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR