Dr Adélaïde Kouinche : « C’est un forum d’échanges et de partages des connaissances »

Présidente de la Société camerounaise de biologie clinique, elle décline les grands axes des deuxièmes journées scientifiques de la Société camerounaise de biologie clinique, prévues du 02 au 04 mai prochains à Yaoundé.
0
222

Parlez-nous du congrès que vous organisez…

La Société camerounaise de biologie clinique va organiser du 02 au 04 mai prochains, ses deuxièmes journées scientifiques ; les premières ayant eu lieu en 2019. Nous comptions faire ces journées tous les 02 ans mais avec la pandémie générale du Covid-19, on a été un peu retardé. Mais nous avons tenu à organiser ces assises en 2023.

De 2019 à ce jour, qu’est-ce que vous avez donc fait ?

De 2019 à 2023, nous avons déjà essayé de travailler selon les objectifs de l’association, c’est-à-dire de mieux se connaître, d’organiser des enseignements post-universitaire entre les membres et avec nos différents collaborateurs, de pouvoir diffuser notre vision de la biologie avec tous les membres et surtout de travailler aussi en collaboration avec la tutelle pour améliorer les services de laboratoire et obtenir des services de qualité à tous les niveaux parce que c’est essentiel. Le laboratoire c’est un carrefour. Toutes les spécialités ont recours au laboratoire pour faire le diagnostic, la prévention, et même pour faire le suivi des différents traitements, pour la faire la recherche et la surveillance des maladies. Tout le monde a besoin des résultats des examens des laboratoires.

Quand vous parlez de l’amélioration des services de laboratoire, cela suppose qu’il y a des manquements ou alors vous faites face à des difficultés. Ce sont lesquelles ?

Rien ne peut être parfait. On est en perpétuel développement. Et quand on est en perpétuel développement il y a des choses qu’il faut faire aujourd’hui mieux que hier. Bien sûr qu’il y a des manquements. Déjà dans la réglementation, les textes qui régissent les laboratoires au Cameroun sont vieux et obsolètes. Sur ce point, on est déjà en train de refaire. Nous devons nous arrimer à toutes les technologies innovantes pour donner encore des résultats de meilleures qualités dans la prise en charge de nos populations. 

En quoi consistent les deuxièmes journées scientifiques de la Société camerounaise de biologie clinique ?

En fait, les journées scientifiques de la Société camerounaise de biologie clinique, c’est comme un forum d’échanges et de partages des connaissances, d’apprentissage pour certains, des nouvelles technologies, de nouveaux développements en biologie clinique. Donc il y aura un foisonnement d’échanges pendant ces journées.

Combien de personnes environ sont attendues lors de ces journées scientifiques et d’où viennent-ils ?

Nous attendons au moins 300 personnes des spécialités diverses. On attend des médecins généralistes, des médecins spécialistes, des pharmaciens, des pharmaciens biologistes, des techniciens de laboratoire, des étudiants en médecine, des personnes des milieux associatifs. Pas seulement du Cameroun. Nous attendons aussi des confrères étrangers notamment ceux qui viendront du Sénégal, de la Côte-d’Ivoire, du Gabon, du Maroc, des Etats-Unis et même de la France.

Réalisée par Rostand TCHAMI

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR