Fièvre jaune : campagne de vaccination lancée dans deux régions

Du 30 au 05 juin 2022, le  Secrétaire permanent du Programme élargi de vaccination, Dr Shalom Tchokfe Ndoula, lance une campagne de vaccination contre la fièvre jaune dans les districts de santé de Ngaoundéré urbain, Foumbot et Malantouen.

La campagne de vaccination, qui a commencé le mois dernier dans huit districts, vise, à terme, à protéger plus de 1,2 million de personnes courant un grand risque de contracter la fièvre jaune, qui n’a pas de remède et est propagée par les moustiques. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué vendredi que les vaccinations sont destinées à des zones qui n’ont pas été couvertes lors d’une campagne précédente, parce qu’elles n’avaient pas d’histoire de flambées de fièvre jaune ou de circulation du virus de la fièvre jaune.

Depuis octobre dernier, au moins 23 cas ont été signalés au Cameroun. Des tests ont confirmé que la maladie était la fièvre jaune et non pas la dengue ou le virus du Nil occidental. L’OMS a indiqué qu’elle travaillait avec les autorités sanitaires du Cameroun pour évaluer l’ampleur de l’épidémie et confirmer les cas.

Le Fonds central d’intervention d’urgence (CERF), le Groupe international de coordination pour l’approvisionnement contre la fièvre jaune (DE-GIC), qui comprend l’OMS et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), et le partenariat public-privé connu sous le nom de l’Alliance GAVI financent la campagne de vaccination.

Les femmes enceintes et les enfants âgés de moins d’un an sont les principales cibles de cette campagne. Environ 200.000 cas de fièvre jaune sont enregistrés dans le monde entier chaque année, avec 30.000 décès signalés. Le vaccin contre la fièvre jaune est considéré comme fournissant une immunité efficace en une semaine pour environ 95% des personnes.

E.S.N

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − deux =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR