Forum pharmaceutique international, Pour une réduction de l’importation des médicaments en Afrique

0
118

C’est l’une des résolutions de la 22ème édition du Forum pharmaceutique internationale (FPI), qui s’est tenu à Dakar au Sénégal du 1er au 04 juin 2023.

24 pays étaient concernés par ce forum sur le thème : « souveraineté pharmaceutique pour l’Afrique : défis et opportunités ». Au total, plus de 3 000 participants ont assisté à cette cérémonie pour réfléchir sur le devenir pharmaceutique de l’Afrique. Pour relever ce défi, le président Macky sall a mis l’accent sur des leviers comme l’implication du secteur privé dans l’industrie pharmaceutique ou encore la réforme des textes qui organisent le secteur et les pharmaciens africains ont exprimé leur reconnaissance au chef de l’Etat pour avoir érigé la souveraineté pharmaceutique en priorité. Par ailleurs, le président Macky Sall a évoqué la problématique des faux médicaments lors de la cérémonie d’ouverture du forum pharmaceutique international. « Une autre problématique concerne les faux médicaments qui constituent un véritable problème de santé publique » a-t-il dit, citant l’Organisation mondiale de la santé (Oms) qui affirme que 30 à 60% des populations africaines sont exposées.

Le médicament contrefait ne soigne pas car l’inverse ce sont des produits tueurs silencieux qui augmentent les pathologies et favorisent l’expansion des maladies chroniques coûteuses.  Pour faire face aux ravages causés par le faux médicament, le chef de l’État du Sénégal, invite les pays à renforcer les efforts communs de lutte, afin de  sécuriser le circuit du médicament et renforcer le dispositif réglementaire réprimant la fabrication et le trafic de médicaments contrefaits. Sur cet aspect particulier, note le président, le Sénégal a posé des jalons importants dans la révision du code et la création de l’Agence de réglementation pharmaceutique pour mieux lutter contre le fléau des médicaments contrefaits. « Le chemin de la lutte contre les faux médicaments est encore long et parsemé d’embûches. Les acteurs pharmaceutiques ont un grand rôle à jouer et je voudrais vous assurer de notre soutien dans ce combat », a reconnu le Président de la République.  Selon le chef du gouvernement, le besoin en ressources humaines est estimée entre 9000 et 12000 professionnels, pour atteindre l’objectif de 60% de production de vaccins locale à l’horizon 2040.

Calendrier médical

Les autres points abordés sont entre autres la recherche et la préparation des produits d’avenir pour permettre d’évaluer et de rendre disponible l’expérience des  pharmacopées Africaines et le son savoir-faire endogène car, la valorisation des savoirs endogènes est aussi une recommandation forte. En outre, il faut développer  des capacités des énergies comme partie intégrante du système de santé africain et une meilleure implication du secteur privé.  « Il est essentiel d’accéder aux marchés pour la viabilité de l’industrie pharmaceutique et médicale africain » conclut le chef de l’État. Le Forum pharmaceutique international (FPI) est un événement majeur du calendrier médical africain. Elle a pour objectif de consolider la mise en œuvre de la stratégie africaine de développement de l’industrie pharmaceutique. Lors de cette édition 2023, il y a eu sept (7) tables rondes et six (6) conférences. A la fin, un document a été produit et envoyé aux décideurs politiques.

Divine KANANYET

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR