77e Assemblée mondiale de la Santé : l’Afrique plaide pour une couverture sanitaire universelle et la lutte contre les maladies tropicales négligées

0
25

La 77e Assemblée mondiale de la Santé (AMS), qui s’est tenue à Genève du 27 mai au 1er juin 2024, a été l’occasion pour les pays africains de plaider pour un renforcement des systèmes de santé et une couverture sanitaire universelle (CSU) plus accessible sur le continent.

Priorité à la santé en Afrique

 La question de la Couverture Santé Universelle (CSU) a été au cœur des discussions, avec les ministres africains appelant à une mobilisation accrue des ressources domestiques et internationales pour atteindre cet objectif. Au cours des débats, un accent particulier a été mis sur la lutte contre les maladies tropicales négligées (MTN), qui continuent de toucher de manière disproportionnée les populations africaines. Plusieurs ministres africains ont pris la parole lors de l’Assemblée, notamment: Le Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, a appelé à un leadership national fort et à une augmentation des investissements dans la santé. Pour sa part le Dr Pierre Mbassegue, Ministre de la Santé et des Affaires sociales du Gabon, a plaidé pour une approche par pays et une implication accrue du secteur privé. Par ailleurs, l’accent a été mis sur le renforcement des systèmes de santé primaires par le Professeur Alpha Condé, Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique de la Guinée, tandis que, Mme Sahraoui Aïcha Fadila, Ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière de l’Algérie, a appelé à une utilisation plus rationnelle des ressources disponibles et à une meilleure gouvernance des systèmes de santé.

Un appel à l’action

L’Assemblée mondiale de la Santé s’est achevée sur un appel à l’action pour que tous les pays s’engagent à atteindre la CSU d’ici 2030. Les pays africains ont un rôle crucial à jouer dans cet effort, en mettant en œuvre des politiques et des stratégies ambitieuses pour renforcer leurs systèmes de santé et garantir un accès équitable aux soins de santé pour tous leurs citoyens.

Progrès et défis

Malgré les progrès réalisés ces dernières années, l’Afrique reste encore à la traîne en matière d’accès à la santé. La CSU reste un objectif lointain pour de nombreux pays africains, en raison de la faiblesse des systèmes de santé, du manque de ressources financières et du fardeau élevé des maladies transmissibles et non transmissibles.

Néanmoins, la 77e Assemblée mondiale de la Santé a donné lieu à un optimisme renouvelé quant à la possibilité d’atteindre la CSU en Afrique. La volonté politique affichée par les pays africains et la mobilisation croissante des partenaires internationaux constituent des éléments encourageants qui permettent d’espérer un avenir meilleur pour la santé des populations africaines.

Mireille Siapje/ APS

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR