Sommet de Paris : 1,2 milliard de dollars pour renforcer la souveraineté vaccinale de l’Afrique

0
42

Le Forum mondial pour la souveraineté et l’innovation en matière de vaccins, réuni à Paris, a lancé un appel urgent à la mobilisation de fonds. L’objectif : réunir 1,2 milliard de dollars pour soutenir la production de vaccins sur le continent africain. Cette initiative, portée par Gavi, l’Alliance du vaccin, l’Union africaine, les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC) et le gouvernement français, vise à répondre aux nombreux défis sanitaires auxquels l’Afrique est confrontée, notamment la recrudescence des épidémies de choléra.

Ce Forum se fait l’occasion de lancer l’opportunité d’investissement de Gavi, qui définit l’impact et les objectifs du travail de Gavi pour soutenir et pérenniser la vaccination entre 2026 et 2030, ainsi que le financement nécessaire à ce travail. Le forum a également été l’occasion de lancer l’Accélérateur africain de fabrication de vaccins (AVMA), un instrument de financement unique destiné à soutenir la fabrication durable de vaccins sur le continent africain.

Les principaux orateurs du forum, auquel ont également assisté des participants virtuels, étaient les suivants : Dr Sania Nishtar, directrice générale de Gavi, l’Alliance du vaccin ; S.E. Dr Jean Kaseya, directeur général d’Africa CDC ; S.E. Dr Chrysoula Zacharopoulou, secrétaire d’État chargée du développement et des partenariats internationaux auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères du gouvernement français. Le sommet était placé sous le thème “Protéger notre avenir”.

Lors de l’ouverture du sommet qui s’est tenu à Paris, le président français, Emmanuel Macron, a déclaré que l’African Vaccine Manufacturing Accelerator « sera une étape essentielle vers un véritable marché africain des vaccins ».Les trois quarts de ce financement proviendront de l’Europe, a déclaré M. Macron lors du sommet, auquel ont également participé les dirigeants du Botswana, du Rwanda, du Sénégal et du Ghana, ainsi que des ministres, des groupes de santé et des entreprises pharmaceutiques en visite.

L’Allemagne contribuera à hauteur de 318 millions de dollars au programme, a déclaré le chancelier allemand Olaf Scholz dans un message vidéo.La France apportera 100 millions de dollars et le Royaume-Uni 60 millions, tandis que les autres donateurs sont les États-Unis, le Canada, la Norvège, le Japon et la Fondation Gates.

Le programme « pourrait devenir un catalyseur pour la promotion de l’industrie pharmaceutique en Afrique et favoriser la collaboration entre les États membres », a déclaré Moussa Faki Mahamat, chef de la Commission de l’Union africaine, lors du sommet.

L’Afrique importe “99 % de ses vaccins à un coût exorbitant”, a-t-il ajouté.

La pandémie de Covid-19 a mis en lumière l’inégalité de la distribution mondiale des vaccins, les pays riches abritant de grandes entreprises pharmaceutiques ayant absorbé la plupart des doses, laissant l’Afrique loin derrière.

Le nouveau projet vise à transférer la production de vaccins en Afrique afin de renforcer la souveraineté du continent et d’éviter que l’histoire ne se répète.

« Lorsque la prochaine pandémie frappera, même si les dirigeants des pays occidentaux riches sont des anges, la pression pour conserver ses propres vaccins, pour son propre peuple, sera toujours irrésistible », a déclaré le ministre britannique des affaires étrangères, David Cameron, lors du sommet.

La récente résurgence du choléra dans de nombreuses régions d’Afrique a mis en évidence la nécessité d’augmenter le nombre de producteurs locaux de vaccins. Une seule entreprise au monde, EuBiologics (Corée du Sud), produit des doses de vaccin efficaces et bon marché contre cette maladie mortelle.

  1. Macron a demandé que le choléra soit “relégué dans le passé”, ajoutant que les épidémies touchaient désormais « la moitié de l’Afrique ».Il a annoncé le lancement d’une chaîne de production de vaccins contre le choléra en Afrique par la société biopharmaceutique sud-africaine Biovac.

L’alliance Gavi pour les vaccins, qui aide à distribuer aux pays les plus pauvres des vaccins contre plus de 20 maladies différentes, était l’un des organisateurs du Forum mondial pour la souveraineté et l’innovation en matière de vaccins, qui s’est tenu jeudi.Lors de ce forum, Gavi a annoncé qu’elle cherchait à lever 9 milliards de dollars pour financer ses programmes de vaccination.Les États-Unis contribueront à hauteur de 1,58 milliard de dollars à l’effort de Gavi, a déclaré la première dame Jill Biden dans un message vidéo, et d’autres engagements sont attendus plus tard dans la journée de jeudi.

Le président de Gavi, Jose Manuel Barroso, a déclaré qu « un million d’enfants vaccinés depuis 2000 est une réussite incroyable ».

Le 12 juin 2024, GAVI a annoncé son soutien à la vaccination pour cinq ans au Cameroun.  C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Secrétaire Général du Ministère de la Santé Publique, le Pr Louis Richard Njock, représentant le Ministre de la Santé, à l’hôtel Mt. Febe à Yaoundé.

Il convient de rappeler ici que le Cameroun fait partie des pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre qui connaissent des épidémies récurrentes de choléra. Entre le 29 octobre 2021 et le 30 avril 2022, un total de 6652 cas suspects dont 134 décès (taux de létalité de 2%) ont été rapportés.

Ingrid Kengne

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR